Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Stéphane de Saint-Albin, Deny All : la sécurité doit être centrée sur les utilisateurs et leurs comportements

juin 2015 par Marc Jacob

Stéphane de Saint-Albin, Directeur Marketing et Business Developpement, Deny All explique son retour sur Inforsecurity Europe par la volonté de sa société de conquérir le marché britannique. Pour ce faire, Deny All présente l’ensemble de sa gamme de solution appelé « WAF Next Gen ». Pour Stéphane de Saint-Albin, il n’est plus possible aujourd’hui de rester sur les anciens standards de la sécurité, Il faut une approche de la sécurité centrée sur les utilisateurs et leurs comportements.

GS Mag : C’est votre retour sur le pavillon France organisé par Ubifrance à Infosecurity Europe pourquoi revenir à Londres ?

Stéphane de Saint-Albin : Nous avions faits quelques tentatives dans le passé il y a environ dix ans qui avaient donné peu de résultats. Aujourd’hui, nous voulons reprendre contact avec le marché britannique afin de trouver un distributeur pour ce marché. Nous souhaitons aussi commencer à développer ce marché par un travail en approche direct, car nous avons quelques références dans ce pays. C’est un marché que l’on ne pas ignorer en Europe. C’est démarche va dans le sens de notre volonté d’internationalisation. Dans cette logique de développement, je vous annonce que nous serons par ailleurs présents sur le Gartner Identity Summit en septembre prochain à Londres.

GS Mag : Que présentez-vous cette année ?

Stéphane de Saint-Albin : Nous présentons notre offre complète : le WAF de nouvelle génération qui est l’intégration des technologies issues de Beeware et de Deny All. C’est-à-dire, le contrôle des flux du SI qui sont « webisés » tant pour les flux entrant qu’interne. Nous avons aussi un module le Web Access Management WAM qui permet de simplifier les accès pour les utilisateurs avec une seule authentification pour avoir accès à l’ensemble de ses applications. De plus, nous présentons notre offre de gestion des vulnérabilités un produit à part entière, incluant une priorisation des vulnérabilités en fonction de la valeur des actifs, un système de « ticketing », de remédiation, de rapports d’activité… Cette solution est aussi incluse dans notre offre global Next Gen WAF. Ce concept sert en outre aux applications déjà protéger en permettant de vérifier que les attaques sont bien bloquées et de faire du patching virtuel en attendant que les patchs de sécurité soit bien déployés. Cette solution de WAF Next Gen nous permet de nous différencier de nos confrères qui sont plus généralistes. Afin d’améliorer encore l’intégration des solutions issues de BeeWare et Deny All nous annoncerons en avance des Assises de la Sécurité une solution qui permettra de profiler les utilisateurs et de gérer ces accès en fonction de la confiance que l’on a en ces derniers. Il y aura à cette occasion d’autres innovations.

GS Mag : quels votre message à nos lecteurs ?

Stéphane de Saint-Albin : Il faut en permanence s’adapter à la réalité de la sécurité. Le piège est de rester dans des notions anciennes. Il faut une approche de la sécurité centrée sur les utilisateurs et ses comportements.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants