Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

SFD réalise une administration globalisée de son SI avec LANDesk

janvier 2008 par Marc Jacob

LANDesk Software, principal éditeur de solutions de gestion des systèmes informatiques, annonce que SFD (Société Financière de Distribution), distributeur de solutions mobiles SFR, a de nouveau fait appel aux solutions de gestion d’infrastructure de LANDesk pour mettre en place du provisioning au sein de sa DSI.

« Installations from scratch » et montée de version

Janvier 2003, SFD décide de s’équiper et de déployer la solution LANDesk® Management Suite 6.62 en vue de répondre à ses besoins en terme administration distante de leurs 280 enseignes Espace SFR et de leurs 14 agences commerciales pour l’activité B2B. Techniquement, cette solution fut sélectionnée à l’époque car elle répondait parfaitement aux exigences de qualité pour les prises de contrôle à distance et la télédistribution à travers des liaisons lentes.

Depuis, LANDesk Management Suite s’est largement étendu au reste des postes de travail du siège et en agence, puis ensuite sur les serveurs via le déploiement de la solution LANDesk® Server Manager. Trois serveurs LANDesk dédiés aux différentes exploitations pour les boutiques, les postes bureautique et les serveurs, plus une passerelle vers Internet (postes en Windows XP Pro, serveurs en Windows 2003, domaines Active Directory, WAN DSL 1 Mo) ont été mis en place. Cela représente ainsi 2200 nœuds en production avec les solutions LANDesk gérant :

- 1850 postes en boutiques avec LANDesk Management Suite,

- 350 postes au siège et en agence avec LANDesk Management Suite + LANDesk® Patch Manager,

- 200 serveurs avec LANDesk Server Manager.

La gestion de l’infrastructure de SFD via les solutions LANDesk

SFD recense 60 utilisateurs LANDesk venant des différentes activités métiers. La DSI compte 38 personnes dont 4 administrateurs systèmes et 10 hotliners. L’administration via LANDesk est réalisée par 4 personnes pour les 3 pôles : boutique, bureautique et système. LANDesk est donc utilisé pour :

„ La prise de main à distance sur les machines délocalisées,

„ L’inventaire du parc (avec un connecteur sur Peregrine),

„ La télédistribution (applications métiers, bureautiques et systèmes),

„ La gestion des licences,

„ La mise en place des correctifs de sécurité,

„ Depuis peu, le déploiement des systèmes d’exploitation.

L’historique du Mastering chez SFD

L’activité informatique dans sa forme actuelle, remonte à 1999. « A cette époque, pour gérer 3 types de PC, la technique de duplication à partir d’image disque (façon Ghost) était suffisante mais au fil des années et de l’augmentation de nouvelles machines physiques, ce système est devenu ingérable (15 types de PC différents à réactualiser). En 2004, pour le renouvellement du parc informatique, une solution basée sur l’installation scriptée de Windows (mode unattended) a été mise en place et répondait parfaitement à la problématique des différents hardwares. C’était un système totalement propriétaire développé en interne, mais qui après 3 ans d’exploitation, s’est révélé peu souple et difficilement évolutif », explique Christophe Nigay, Ingénieur Systèmes de SFD.

« A partir de janvier 2007, nous avons recherché une solution capable de répondre à nos besoins d’industrialisation de la préparation des postes, du système d’exploitation aux applications, sans restriction induite par le matériel », précise Christophe Nigay. Le cahier des charges se répartit ainsi :

„ Pas de limitation dans l’addition des drivers de l’OS d’amorçage,

„ Supporter le Boot On LAN, PXE,

„ Gérer les différentes phases de redémarrage,

„ Administrer les paramétrages pré-OS,

„ Prendre en compte plusieurs OS (Windows Server 2003, XP Pro, 32 et 64 bits),

„ Répondre à l’installation standard unattended de Windows,

„ Posséder des scripts d’installation relativement simples à créer et à modifier,

„ Dissocier dans l’installation le matériel et les applications,

„ Centraliser les données dans une seule interface,

„ Posséder une tache unique par machine.

Toutes ces caractéristiques se sont retrouvées dans la solution LANDesk® Provisioning.

L’architecture Provisioning chez SFD

La solution de provisioning s’appuie sur les éléments existants de l’infrastructure système comprenant le serveur DHCP/DNS, le serveur de sources PXE et le serveur LANDesk Server Manager Provisioning, contenant les modèles de provisioning. Les apports du provisioning réalisés par SFD permettent :

„ Gestion des multiples reboots intégralement maîtrisées,

„ Solution native du serveur PXE, Boot On LAN,

„ Démarrage sur WinPE permettant l’utilisation d’utilitaires Windows et l’exécution de VBS,

„ Simplicité de l’ajout de nouveaux drivers dans WinPE,

„ Utilisation du standard unattended de Windows,

„ Mutualisation autour d’un seul dispositif,

„ Exportation des modèles de provisioning,

„ Réutilisation des packages de distribution,

„ Gain de temps et souplesse pour les évolutions et modifications,

„ Capacité de cibler plusieurs postes simultanément,

„ Interface finale simple d’utilisation,

„ Pas de dépense supplémentaire, module compris dans LDMS.

Dans la pratique au quotidien, le provisioning LANDesk apporte à SFD des bénéfices sans égaux, tels que la possibilité de répondre aux demandes imprévues et de pouvoir préparer 15 postes en 2 heures, l’ajout d’un nouveau modèle de station en 15 minutes après avoir validé les bons drivers, l’utilisation de WinPE en PXE pour le développement de nouveaux projets mais aussi la restauration d’un serveur d’un site distant sur le WAN, en s’appuyant sur un représentant PXE supplémentaire.

« La mise en place du provisioning au sein de la DSI SFD nous a permis de capitaliser, de centraliser et ainsi d’optimiser de façon efficace les processus de masterisation pour les stations de travail et les serveurs. Cela nous autorise à envisager plus sereinement la prochaine migration à venir courant 2008, des stations de travail vers Windows Vista », conclut Christophe Nigay, Ingénieur Systèmes de SFD.


Au sujet de SFD (Société Financière de Distribution) :

SFD est une entreprise de 2600 collaborateurs qui bénéficie du soutien d’un groupe puissant (le groupe SFR) qui a su grandir et mûrir avec son marché, celui de la téléphonie mobile. Le réseau de SFD a été créé en 1998 et compte aujourd’hui 280 magasins Espace SFR situés dans la plupart des grands centres commerciaux en France. En 2004, le réseau s’est doté d’une implantation de prestige de 350m², en s’installant sur les Champs Elysées (Mégastore Champs Elysées). Organisé en 3 directions des ventes (Ile de France, France Nord & France Sud) découpées en 25 directions régionales, le choix des implantations dans les centres commerciaux permet d’être au plus proche des consommateurs. Le réseau est homogène et chaque magasin bénéficie du même concept de distribution. Pour plus d’information vous pouvez consulter le site web http://www.sfdnet.fr/Agora/Accueil/...

A propos de Alpha Technologies / Groupe Keyrus :

Keyrus poursuit depuis son origine une forte stratégie de développement avec l’objectif majeur de renforcer et compléter son expertise dans le domaine sans cesse innovant des nouvelles technologies de Business Intelligence, d’e-Business et des ERP. Acteur majeur du conseil et de l’intégration de systèmes d’information, Keyrus aide les entreprises à relever ce challenge en les accompagnant efficacement sur la totalité des phases de conseil, de mise en œuvre, d’intégration et de suivi des projets. Alpha Technologies rattaché à Cyborg créé en 1987 qui se compose d’un effectif de 350 personnes dont 300 consultants ingénieurs et techniciens. Grâce à son organisation en deux pôles de compétences complémentaires (Systèmes & Réseaux et Applications) qui lui permet de concevoir, déployer et maintenir les systèmes d’information d’entreprise, Cyborg est un partenaire unique, de l’étude à la maintenance, en passant par la maîtrise d’œuvre, lui permettant de fournir une réponse globale aux moyennes et grandes entreprises souhaitant faire évoluer tout ou partie de leur système d’information. Son chiffre d’affaires est de 40 M€ en 2005.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants