Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Romain Quinat, Nomios : les compromissions sont de plus en plus rapides, il faut s’armer contre cette tendance

septembre 2016 par Marc Jacob

Pour sa nouvelle participation aux Assises de la Sécurité, Nomios souhaite partager ses retours d’expériences de clients sur les 12 derniers mois tant sur la sécurité des data center réseau et sécurité que sur « le machine learning » via son partenariat avec Darktrace. Devant le manque de temps des équipes sécurité, Nomios pense qu’il est essentiel pour réduire les temps de mise en œuvre des solutions et de leurs évolutions, de démarrer ou accélérer les projets d’automatisation. Pour Romain Quinat, Directeur Marketing et Communication de Nomios, les compromissions sont de plus en plus rapides, il faut s’armer contre cette tendance.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Romain Quinat : Sur les Assises de la Sécurité, Nomios cherche avant tout à partager les retours d’expériences sur ce que nous avons vécu avec nos clients sur les 12 derniers mois. Nous avons par exemple des succès en refonte de data center réseau et sécurité à partager, que cela soit en hyperconvergé comme en plus classique, avec Cisco ou Juniper.
Depuis quelques années, de nombreux services SaaS ont été proposés aux entreprises sans pour autant être adoptés. Le marché a maintenant pris de la maturité et les DSI se penchent de plus en plus sur la sécurisation du cloud. Nous avons effectivement pu accompagner récemment nos clients dans des démarrages de projets, grâce avec des solutions CASB matures, ayant fait leur preuve.
La puissance de calcul et la maturité du « machine learning » permettent dorénavant à certains outils de bloquer les comportements déviants. Nomios s’est associé avec la société Darktrace dont l’approche d’analyse de flux correspond à notre conception d’une défense temps réel et sans signature. Cette solution, directement au cœur du data center au niveau réseau, vient en complément des produits de sécurité actuellement déployés dans les SI.

GS Mag : Quel va être le thème de votre conférence cette année ?

Romain Quinat : Nous avons décidé de présenter un retour d’expérience sur l’automatisation d’un système d’information et de la sécurité. Nomios a constaté différents niveaux de maturité sur le sujet chez ses clients. Il nous a semblé particulièrement intéressant de pouvoir montrer qu’il n’existe pas qu’une seule démarche pour arriver à orchestrer et automatiser. Les approches de SwissLife et de Vente-privee.com que nous présentons lors de notre atelier sont parfois très divergentes et pourtant les deux sociétés arrivent à une plus grande maitrise de leur SI grâce à l’automatisation.

GS Mag : Comment va évoluer votre offre pour 2016/2017 ?

Romain Quinat : Nous nous efforçons de toujours être à l’écoute des besoins de nos clients et d’essayer d’apporter des réponses avec le plus d’attention et de proximité possibles. Nos ingénieurs support et sur le terrain nous permettent d’être confronté aux dernières tendances d’attaques.
En parallèle, nous testons sans cesse de nouvelles solutions dans notre laboratoire afin de valider leur pertinence, performance et facilité d’utilisation, pour nous, comme pour nos clients.
Nous espérons que ces deux approches nous permettrons, comme les années précédentes, de monter des partenariats avec de nouvelles solutions adaptées aux nouvelles menaces auxquelles seront confrontés nos clients.

GS Mag : Quelle sera votre stratégie commerciale pour 2016/2017 ?

Romain Quinat : Notre stratégie commerciale consiste, comme nous l’annonçons depuis 3 ans maintenant, à mailler de plus en plus le territoire afin d’apporter toujours plus de service de proximité à nos clients.
Nous avons du coup la fierté d’avoir inauguré l’agence de Lille juste avant l’été et qui rencontre dès à présent un fort succès. Nous avons déjà 4 personnes localement. Cette agence est venue compléter nos présences de Lyon, Nice et Toulouse, en plus du siège historique à Paris.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Romain Quinat : Il ne faut pas négliger le facteur humain et tout particulièrement le partage de la connaissance entre vos équipes mais aussi avec vos fournisseurs. Les transferts de compétences lors des intégrations sont des facteurs de risques importants. Exigez des accompagnants qu’ils soient certifiés et qu’ils assurent un service de proximité en toute transparence.

Le temps est un facteur clef de la sécurité. Il intervient dans toutes les phases de la mise en place au maintien, du niveau de sécurité de votre entreprise.
Nous manquons tous de temps et celui qui arrivera à anticiper, sera celui qui maitrisera ses risques.
Nomios pense donc qu’il est essentiel pour réduire les temps de mise en œuvre des solutions et de leurs évolutions, de démarrer ou accélérer vos projets d’automatisation. Ce changement s’accompagne d’une profonde réflexion sur les nouveaux rôles des administrateurs, comment les faire évoluer vers leur nouveau métier ?
Pour agir le plus tôt possible face aux attaques, il est nécessaire de mettre en œuvre des outils basés sur l’analyse comportementale et la mesure de la performance. Cette algorithmie est présente à tous les niveaux, sur les postes de travail avec les nouvelles générations de end-points, sur le réseau avec des analyses de flux.
Les compromissions sont de plus en plus rapides, il faut s’armer contre cette tendance.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants