Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Romain Quinat, Nomios : Privilégiez une bonne implémentation de vos outils à une multiplication de leur nombre

janvier 2017 par Marc Jacob

Nomios participera pour la première fois cette année au FIC entre autre pour affirmer son ancrage dans la région Nord du à l’ouverture en juin 2016 d’une filiale à Lille. Romain Quinat, Responsable Marketing et Communication de Nomios conseille de privilégier une bonne implémentation de vos outils à une multiplication de leur nombre.

Global Security Mag : Quel est l’objectif de votre participation au Forum International de la Cybersécurité 2017 (FIC) ?

Romain Quinat : Il s’agit de la première participation de Nomios au FIC en tant qu’exposant. Nous avons ouvert cette année en Juin une nouvelle agence Région Nord à Lille. Il nous semblait donc cohérant de devenir partenaire du FIC. Notre premier objectif est donc tout simplement de faire connaitre les activités de Nomios sur toute la France.

GS Mag : Quelles sont les solutions de cybersécurité indispensables pour une administration ou une entreprise ?

Romain Quinat : Pour Nomios, la cybersécurité ne doit pas d’abord être pensée en termes de produits, ni de solutions. Chaque entreprise a des besoins spécifiques, des données et des applications différentes de l’entreprise voisine. Avant d’installer des solutions il faut donc parler stratégie et gestion de risques.
C’est pour cela que Nomios est avant tout une société d’experts. Nous pensons que l’humain doit être au cœur de la sécurité de l’entreprise. Une bonne solution qui n’est pas bien comprise, implémentée ou administrée ne permettra pas la mise en place d’une défense optimale. C’est aussi pour cela que nous avons installé des agences en régions. Il s’agit d’être là pendant toutes les phases d’un projet de sécurité, et ce, dans la durée. La proximité géographique est donc importante pour pouvoir intervenir rapidement.

GS Mag : Quelles sont les principales préoccupations de vos clients ?

Romain Quinat : Nos clients sont préoccupés par la performance.
Elle est en premier lieu réseaux avec des besoins d’optimisation et de disponibilité des applications. Mais aussi humaine car la quantité d’experts croit moins vite que la multiplication des outils à administrer. Il faut donc trouver des outils de plus en plus centralisés, concentrés et ergonomiques. Nos clients nous demandent que les outils soient ouverts et qu’ils puissent s’intégrer dans des systèmes d’orchestration. Les solutions doivent être de plus en plus prêtes à l’emploi, c’est une question de gain de temps et d’efficacité donc de performance. Parmi les préoccupations de nos clients, fort à parier que l’échéance mai 2018 de la GDPR et la problématique de gestion des données personnelles figureront parmi les sujets de 2017.

GS Mag : Selon vous, comment la menace va t-elle évoluer en 2017 ?

Romain Quinat : Je pense que les tendances de 2016 vont être renforcées.
Tout d’abord en matière de création de domaines malveillants pour les Malwares, Phishing et DDoS. Nos partenaires ont constaté 35 fois plus de création de domaines malveillants début 2016 que sur le même trimestre de 2015. Il s’agit d’un bon indicateur car il montre la recrudescence de l’utilisation d’exploit Kit disponibles facilement sur Internet. Il faudra donc surveiller cet indicateur au premier trimestre 2017 pour voir si la tendance se confirme.
La seconde tendance qui a beaucoup fait parler l’année dernière est l’utilisation de l’IOT pour lancer des attaques DDoS. Le fond du problème n’est toujours pas adressé car les OS utilisés dans les objets connectés sont toujours aussi permissifs. Il n’y a pas de raison pour qu’en 2017 la situation s’arrange.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?

Romain Quinat : C’est le même message que Nomios délivre depuis sa création. Privilégiez une bonne implémentation de vos outils à une multiplication du nombre d’outils en fonction des menaces. Le partage de la connaissance entre vos experts et ceux de vos partenaires est le plus important facteur de succès dans la construction de votre défense.
Il faut aussi faire attention à l’ouverture des produits que vous allez implémenter dans le futur. Les attaques sont de plus en plus rapides et sophistiquées, à nous d’accélérer les réponses par l’automatisation et l’analyse comportementale.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants