Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Retarus : réseaux zombies, nouvelle menace pour les systèmes informatiques

mars 2010 par Retarus

Les communications électroniques sont exposées à une nouvelle vague d’attaque de virus, faisant suite à une première offensive, au second semestre 2009. Les chevaux de Troie représentent 70 % de l’ensemble des virus. Selon les experts en sécurité de Retarus, ces nouvelles menaces vont contribuer au développement des réseaux zombies et des attaques de logiciels espions.

Après une brève période de recul, les spécialistes de la sécurité chez Retarus enregistrent de nouveau une augmentation significative du volume de virus dans leurs centres de calculs. La proportion d’emails vérolés avait fortement augmentée de septembre à novembre 2009 avant de reculer à partir de la mi-janvier 2010. Depuis, la proportion de codes malveillants contenus dans les emails a été multipliée par dix au cours des six dernières semaines, et Retarus ne prévoit pas de ralentissement du phénomène.

Les chevaux de Troie s’introduisent sur les ordinateurs par email afin d’y exécuter des logiciels malveillants et d’exploiter les données personnelles des utilisateurs. « Ils sont principalement utilisés par les développeurs de virus pour alimenter les réseaux zombies. » explique Frédéric Brault, Directeur commercial de Retarus France. « Un réseau zombie n’est rien d’autre qu’une tentative de s’accaparer la puissance et les capacités de communication d’un ordinateur pour le maîtriser. Le cheval de Troie installe un programme sur l’ordinateur infecté à l’insu de son propriétaire et en fait le point d’envoi de spams. Le cheval de Troie détourne ainsi la puissance de l’ordinateur à son profit et inonde les systèmes de communication de flots de spams partout dans le monde. Cette pollution représente 90% du volume total des emails. »

Il est indispensable d’utiliser des filtres anti-spam et des scanners anti-virus à jour pour se prémunir de cette nouvelle vague d’attaques et mettre fin à la recrudescence attendue de pourriels. Il est vivement conseillé d’utiliser une technologie multi-scan où plusieurs scanners anti-virus agissent en symbiose pour une protection efficace.


Méthodologie

Ce baromètre s’appuie sur l’analyse des emails des 500 principaux clients de Retarus, présents à l’international sur les mois de janvier et février 2010.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants