Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Rapport trimestriel de PandaLabs

juillet 2011 par PandaLabs

PandaLabs, le laboratoire antimalware de Panda Security, annonce la publication de son Rapport trimestriel qui passe en revue les événements et incidents majeurs intervenus entre avril et juin 2011. Ces trois derniers mois ont été intenses avec un nombre record d’attaques, notamment celles des groupes de hackers Anonymous et LulzSec, qui ont visé de nombreux organismes et entreprises tels que le RSA, le Ministère de la Défense des États-Unis, le Fond Monétaire International, l’Agence Spatiale Européenne, la banque Citigroup, Sony, SEGA…

L’augmentation du nombre de nouveaux malwares ne faiblit pas et le cybercrime occupe le devant de la scène

Ce dernier trimestre, le nombre de codes malveillants n’a pas cessé de croître, avec la création de 42 nouvelles souches de malwares chaque minute. Une fois de plus, les nouveaux logiciels malveillants créés sont principalement des chevaux de Troie, qui représentent près de 70 % de toutes les nouvelles menaces. Ils sont suivis des virus (16 %) et des vers (11,6 %).

Les chevaux de Troie sont également le type de code malveillant le plus répandu. Ils comptent pour 69 % de toutes les infections détectées par Panda ActiveScan, l’analyseur en ligne de Panda Security, devant les virus (10 %) et les vers (8,53 %). Les adwares, qui ne représentent que 1,37 % de l’ensemble des codes malveillants, sont à l’origine de plus de 9 % de toutes les infections. Une situation qui s’explique par les efforts déployés par les pirates pour diffuser ces logiciels malveillants, très profitables pour eux. Les faux antivirus, classés dans cette catégorie, continuent également leur croissance.

Le Top 10 des souches de malwares les plus fréquemment détectées représente 50 % de l’ensemble des infections. Cependant de nombreuses entrées du Top 10 sont des détections génériques de malwares (détectées par l’Intelligence Collective Antimalware) qui incluent plusieurs familles de codes malveillants.

Les pays asiatiques sont les pays les plus touchés par les virus La Chine, la Thaïlande et Taïwan continuent à occuper les premières places du Top 20 des pays les plus infectés, tandis que la Suède, la Suisse et la Norvège sont les pays les moins infectés. La France occupe quant à elle la 15ème place des pays les plus infectés.

Comme toujours, PandaLabs recommande aux internautes de s’assurer que leur ordinateur est correctement protégé.

Le rapport trimestriel de PandaLabs peut être téléchargé à l’adresse : http://blog.pandasecurity.fr/doc/Pa....




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants