Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Rapport Symantec 2008 sur les Data Center : les responsables doivent "faire plus avec moins !"

février 2009 par Symantec

Symantec Corp. a publié les conclusions de son rapport 2008 sur l’état des data center. Cette seconde étude annuelle constate que les responsables de ces centres sont pris entre deux exigences contradictoires : un niveau supérieur d’attente utilisateurs nécessitant des performances plus élevées, et des impératifs de réduction des coûts, qui restent la préoccupation majeure. Le rapport souligne également que le personnel disponible dans les data center reste un problème, que les serveurs et le stockage restent sous-utilisés, et que les plans DR (Disaster Recovery) sont d’un autre âge. Finalement, les responsables interrogés confirment que s’ils poursuivent certaines initiatives "Green", c’est avant tout en espérant réduire leurs coûts.

"Cette enquête confirme ce que nous observons sur le terrain," déclare Rob Soderbery, Vice-Président senior du groupe Storage and Availability Management (Gestion du stockage et de la disponibilité) chez Symantec. "L’attention se porte désormais sur les initiatives conduisant à des réductions de coûts immédiates, plutôt que sur des programmes à plus long terme, basés sur le retour sur investissement. Le stockage est l’un des domaines de prédilection de ces initiatives, car la demande de la capacité continue de monter, en dépit des contraintes économiques."

Faire davantage avec moins

Parmi les sondés, 75% confirment que les attentes utilisateur augmentent régulièrement, voire rapidement. En outre, 60% des sondés pensent qu’il est plus difficile, ou beaucoup plus difficile, de répondre aux niveaux de service demandés attendus. Seuls 10% pensent que les niveaux de service sont plus faciles à atteindre.

Néanmoins, lorsqu’on leur demande quels sont leurs principaux objectifs pour l’année, la réduction des coûts est le plus souvent mentionnée. En fait, la réduction des coûts est davantage citée par les sondés, que les deux objectifs suivants combinés (à savoir améliorer la disponibilité, et améliorer la réponse).

Les principales initiatives poursuivies par les centres de calcul pour "faire plus avec moins" sont notamment l’automatisation des tâches courantes (citée par 42% des sondés), le développement des compétences du personnel (40%), et réduire la complexité du centre de calcul (35%).

Le personnel reste un problème majeur

Selon l’étude, le personnel reste un point crucial avec 36% des sondés déclarant être en sous-effectif, tandis que seulement 4% déclarent être en sureffectif. En outre, 43% déclarent que la recherche de candidats qualifiés est problème important, voire majeur.

Pour traiter le problème du personnel, les entreprises s’appuient sur la sous-traitance et la formation. Près de la moitié (45%) externalisent, principalement pour permettre au personnel du data center d’être disponible pour se concentrer sur d’autres tâches. Les trois principales fonctions informatiques que les entreprises sous-traitent sont la maintenance opérationnelle (46%), les sauvegardes (43%) et la gestion du stockage (39%). La formation est perçue comme stratégique par 68% des sondés, avec 78% qui s’attendent à voir les budgets formation augmenter ou rester constants au cours des deux années à venir.

Les serveurs et le stockage restent sous-utilisés

En 2008, les entreprises ont rapporté que leurs serveurs de centre de data center fonctionnaient à seulement 53% de capacité. L’utilisation de stockage était encore inférieure à 50%. Comme on pouvait s’y attendre, Symantec a trouvé une multitude d’activité visée augmentant l’utilisation dans les deux secteurs.

Les principales initiatives au niveau des serveurs sont la consolidation (80%) et la virtualisation de serveurs (77%). Pour le stockage les principales initiatives sont la virtualisation du stockage (76%), la protection permanente des données (71%), et la gestion des ressources de stockage (71%).

La DR (Disaster Recovery, ou récupération après désastre) accuse un retard

La gestion des data center continue d’afficher un retard en matière de récupération après désastre. En fait, seulement 35% des sondés déclarent que leur plan DR est au-dessus de la moyenne, alors que 27% indiquent devoir faire des progrès, et que 9% disent ne pas avoir de stratégie formelle ni documentée. Les entreprises reconnaissent toujours que l’erreur humaine est la première cause d’indisponibilité non-planifiée, avec environ 25%. Les défaillances matérielles ou logicielles, et les coupures électriques suivent derrière.

L’intérêt pour les data center "Green" est motivé par les coûts

Maintenant la tendance initiée en 2007, les coûts restent la motivation majeure pour les data center "green" en 2008, mais la responsabilité sociale est en hausse. L’enquête a interrogé les entreprises sur leurs motivations les incitant à créer un data center "green". La réduction de la consommation électrique est mentionnée par 54%, suivis de la réduction des coûts de réfrigération (51%), et par la responsabilité vis-à-vis de la communauté (42%).

Le rapport souligne le besoin de solutions

L’étude souligne l’importance accordée par les entreprises à contrôler la complexité et les coûts de leur data center. Du fait de leur volonté de littéralement "faire davantage avec moins", les entreprises s’efforcent de trouver des solutions ayant un effet immédiat sur le coût et l’efficacité.

"Les DSI ont une tâche difficile," déclare M. Soderbery. "La réduction des coûts est un objectif non-négociable cette année, alors même que les attentes des utilisateurs demeurent élevées, et que la demande continue de croître. Cela se traduit par un intérêt pour les solutions donnant confiance aux clients, tout en offrant des avantages immédiats en réduisant les coûts des serveurs et du stockage sans remettre en cause l’environnement actuel."




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants