Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Ransomware Locky : Une nouvelle vague massive contamine l’Europe

mai 2016 par ESET

Les rapports de détection réalisés par ESET montrent une augmentation importante de la prolifération du malware JS/Danger.ScriptAttachement dans plusieurs pays européens. Les pays les plus touchés sont le Luxembourg (67 %), la République tchèque (60%), l’Autriche (57%), les Pays-Bas (54%) et le Royaume-Uni (51%).

Après l’ouverture de la pièce jointe attachée à l’e-mail, le ransomware s’exécute automatiquement et installe différentes variantes du logiciel malveillant sur les machines.

Si l’utilisateur est victime de cette escroquerie, le malware JS/Danger.ScriptAttachment essaie de télécharger d’autres codes malveillants, dont la majorité est constituée de différentes familles de crypto-ransomwares tels que Locky. Une description détaillée de la façon dont fonctionne Locky est disponible sur WeLiveSecurity.

« Les utilisateurs d’ESET sont protégés contre cette menace. Nos solutions sont capables de bloquer le téléchargement et l’exécution en force par les différentes familles de ransomwares », commente Ondrej Kubovič, ESET IT Security Specialist. ESET considère les ransomwares comme l’une des menaces informatiques les plus dangereuses à l’heure actuelle. Par conséquent, nous recommandons aux particuliers et aux entreprises de garder leurs ordinateurs et leurs logiciels à jour, d’utiliser un logiciel de sécurité fiable et de sauvegarder régulièrement leurs données importantes. Les rapports de détection vont de 67 % (Luxembourg ) à moins de 1 % (Ukraine).

Niveau de détection :

- Luxembourg : 67%
- Autriche : 57 %
- Pays-Bas : 54 %
- Royaume-Uni : 51 %
- Allemagne : 48 %
- Danemark : 48 %
- Irlande 46 %
- Suède : 46 %
- Belgique : 45%
- Grèce 43 %
- Espagne : 42 %
- Finlande : 42 %
- Norvège : 40 %
- France : 36 %
- Portugal : 30%
- Pologne : 26 %




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants