Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Radar des Startups Cybersécurité Wavestone Startups cybersécurité en France : le début de l’embellie ?

septembre 2019 par Wavestone

44% des startups créées cette année proposent des solutions disruptives !

La nouvelle édition du Radar des Startups Cybersécurité Wavestone, qui récense désormais 134 startups, révèle que 2019 marque l’amorçage d’une transformation de l’écosystème des cyber-startups françaises. Le dynamisme de ces startups n’est plus à prouver et les entrepreneurs français brillent par leur capacité à innover sur différents sujets de la cybersécurité (+18% de croissance en nombre de startups depuis janvier 2018). Retours sur les grands enseignements du Radar 2019 et leur inscription dans les initiatives de l’état Next40 et investissement Late Stage.

Une dynamique pourvoyeuse d’emplois

La taille des 134 startups du radar évolue de manière positive : si les « très petites entreprises » restent majoritaires, le nombre de « petites entreprises » a augmenté de près de 56%. Au total, les startups représentent plus de 1200 emplois, soit 9% de plus que l’année précédente, et ce pour la 3ème année consécutive.

…. qui profite à l’ensemble du territoire

Si le centre névralgique reste positionné sur le bassin parisien, l’écosystème est néanmoins bien réparti avec des présences régionales issues des différents incubateurs. En particulier le pôle Rennais gagne en importance avec les nombreux investissements réalisés par le ministère des armées qui souhaite y créer un véritable deuxième pôle d’expertise en France sur les sujets cybersécurité, comme le montre la présence de l’activité cybersécurité de la Direction Générale de l’Armement (DGA) sur son campus de Bruz.

Des startups qui attirent des investisseurs…

Cette année, les cas de croissance rapide (dépassant les 35 employés avant d’atteindre les 7 ans d’existence) sont plus nombreux (18%) et l’on observe même les premiers rachats (15%), ce qui témoigne d’une attractivité plus forte de ces acteurs.

… et qui réalisent des levées de fonds

On note également l’ampleur prise par les levées de fonds cette année. Au niveau du radar, le total est 4 fois supérieur à celui de 2017 et pas moins de 7 startups ont levé des montants avoisinant les 10 millions d’euros. Il est également intéressant de mentionner la structure française Vade Secure qui a levé 70 millions d’euros via le fond américain General Catalyst et rejoint le Next40, et la startup franco-américaine Dashlane qui a levé 110 millions de dollars. Cette ampleur est le résultat d’un début de démystification de l’écosystème qui permet aux investisseurs d’être moins frileux sur le sujet. Les startups en cybersécurité pourront également tirer parti de l’initiative « Late Stage » et des 5 milliards d’investissement identifiés par l’Etat.

Vers plus de synergie entre les différents acteurs du marché

Autre signe positif de l’évolution du secteur : l’ouverture de la Défense, notamment avec la fondation de l’ « Innovation Défense Lab » qui sera accueilli au sein du « Starbust Accelerator » et qui favorisera la collaboration des startups avec la DGA. En parallèle, l’Etat a lancé un projet de campus de la cybersécurité. Cette entité aura pour vocation de créer des synergies entre les différents acteurs de l’écosystème en réunissant notamment des acteurs industriels, des startups, des universitaires, ainsi que certaines agences et ministères.

Des startups de plus en plus innovantes…

De plus, le positionnement de l’innovation change pour l’année 2019 grâce à une augmentation de la proportion de startup innovantes parmi les nouvelles créations. En effet, 44% des startups créées cette année proposent des solutions disruptives n’existant pas auparavant sur le marché. Cela porte à 31% le nombre total de startup de notre radar appartenant à cette catégorie alors qu’il n’était que de 19% l’année dernière.

… qui parient notamment sur l’Intelligence Artificielle

L’intelligence artificielle, désignant souvent l’utilisation du Machine Learning sous toutes ses formes, est un sujet en vogue parmi les start-ups françaises en cybersécurité. En effet, sur les 134 startups recensées dans notre radar, 70% déclarent vouloir développer l’usage de la technologie dans les années à venir et 19% proposent déjà des solutions basées sur l’IA, principalement afin d’améliorer leurs performances en matière de rapidité et fiabilité.

« 2019 a montré une vraie embellie dans l’innovation cybersécurité en France. Pour que l’écosystème continue sur sa lancée et concrétise son passage à l’échelle, les axes d’améliorations évoqués se doivent d’être accompagnés par un changement d’état d’esprit de l’écosystème, qui demeure pour l’instant trop fermé. Avec la collaboration des différents acteurs, il n’y a nul doute que la dynamique amorcée se confirmera. Les grands projets entamés à l’échelle de l’état, en particulier le Campus cyber et le Next40, sont une opportunité unique pour transformer notre écosystème. Mobilisons-nous tous pour que cela devienne une réalité ! » conclu Gérôme Billois, Partner Cybersécurité et Confiance Numérique chez Wavestone.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants