Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

RGPD : les clubs utilisateurs francophones de progiciels se mobilisent

novembre 2017 par Emmanuelle Lamandé

Dans la perspective du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), nouvelle règlementation européenne qui entrera en vigueur en mai 2018, les principaux clubs utilisateurs francophones de progiciels s’unissent pour la première fois et constituent un groupe de travail commun.

Le DynsClub (utilisateurs Microsoft Dynamics), les clubs utilisateurs des solutions Oracle (AUFO, Groupe Francophone des Utilisateurs JD Edwards, et Club des Utilisateurs PeopleSoft), et l’USF (utilisateurs SAP), ont décidé d’unir leurs efforts pour travailler ensemble sur un premier sujet majeur partagé par tous : le RGPD.

Ils souhaitent ainsi pouvoir identifier ensemble les engagements à demander aux éditeurs de progiciels, aux intégrateurs et aux fournisseurs de solutions SaaS, pour permettre aux clients de se conformer au RGPD, ainsi que définir des indicateurs et points de contrôle communs pour vérifier la mise en œuvre de ces engagements.

Le groupe de travail proposera d’ici mai 2018 une liste de contrôles et d’engagements à demander aux fournisseurs (éditeurs de progiciels, intégrateurs et fournisseurs de solutions SaaS), pour les inciter à :
- Donner les moyens aux entreprises et organisations de répondre aux obligations du RGPD, en couvrant notamment les problématiques de sécurité, d’information sur les tentatives d’intrusion, et de territorialité des données (pour les fournisseurs de solutions cloud) ;
- Indiquer aux clients quelles fonctions sont mises en œuvre pour identifier les données personnelles, les extraire (en cas de demande), les rectifier, les supprimer (pour les fournisseurs de logiciels), et intégrer la gestion du consentement explicite (pour les fournisseurs de sites web).

L’ambition du groupe de travail sera ensuite de publier, d’ici 2019, un code de conduite relatif à la RGPD, qui sera soumis à la CNIL et à la Commission européenne.  




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants