Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Puresecurity-Club de Check Point : le fil rouge des utilisateurs

juin 2008 par Emmanuelle Lamandé

Le 27 Mai dernier, Check Point a réuni, au Château de Bertichères, une trentaine de Responsables Sécurité pour la deuxième session de son Puresecurity- Club, animée par Mauro Israël. L’essence de ce Club est née de la volonté d’être à l’écoute des utilisateurs, de mieux les connaître et de pouvoir ainsi orienter la R&D en fonction des besoins exprimés.

« La sécurité est très complexe, très changeante. Le problème est de bâtir une sécurité qui va tenir compte de tous les éléments. Il ne suffit pas d’avoir les bons produits de sécurité ; il faut mettre de l’intelligence dans ces outils » remarque Bruno Darmon, Vice président Check Point Europe- Moyen Orient- Afrique. La sécurité doit être pensée de manière globale, c’est pourquoi Check Point, dont le cœur de métier était à l’origine la sécurité réseau, propose aujourd’hui une offre alliant la sécurité du réseau et du poste de travail, autour d’une notion de management très forte. Pour ce faire, Check Point collabore avec 1200 partenaires en Europe et plus de 3000 à travers le monde.

« Check Point a connu une bonne croissance en 2007, plus de 30% par rapport à 2006. Nous souhaitons atteindre le même objectif en 2008 » souligne Paolo Ardemagni, Directeur Régional Check Point Europe du Sud. « Cette année, nous allons concentrer nos efforts sur la protection du poste de travail avec notre solution Endpoint Security. Celle-ci bénéficie de l’héritage de ZoneAlarm en intégrant toutes les fonctions de protection essentielles (firewall, antivirus…) à la sécurité du poste de travail, à la maison comme en entreprise ».

« A travers notre stratégie OpenChoice, nous nous adaptons à tous les types de business ; nos solutions sont, de plus, évolutives. L’enjeu est de répondre à toutes les exigences de tous les types de clients. Les clients peuvent utiliser la totalité des solutions Check Point, allant des appliances de moins de 314 euros réservées aux TPE aux modèles haute performance de 40 Gbps, sur une architecture unique, les administrer à l’aide d’une console unique, … » reprend Paolo Ardemagni. « Check Point est connu des grandes entreprises. Notre objectif aujourd’hui est de couvrir l’ensemble des utilisateurs. Nous ne faisons pas de différence entre l’utilisateur de l’entreprise et l’utilisateur à la maison. Notre groupe a changé sa stratégie dans ce sens, c’est-à-dire sécuriser l’ensemble d’Internet ».

« En 2008, nous voulons mettre en œuvre cette nouvelle stratégie, nos nouvelles solutions et tirer pleinement partie des dernières acquisitions du groupe. Nous continuerons à anticiper les besoins des entreprises pour répondre à leurs enjeux : consolidation du système d’information, mise en conformité réglementaire,… » souligne David Darmon, Directeur Général Check Point France. « Cette année, les principaux axes de développement en France s’articulent autour de la sécurité du poste de travail avec agent unifié, de la virtualisation, du déploiement multi-sites, ou encore de la sécurité managée. De plus, le marché des PME/PMI se développe considérablement. Sur le marché des appliances UTM, les PME représentent aujourd’hui 30%. Nous adressons les PME depuis longtemps mais depuis trois ans maintenant nous avons des équipes dédiées ; il s’agit de favoriser le contact direct. Afin de développer notre présence sur le marché des PME/PMI, nous avons beaucoup investi, tant en ressources qu’en actions sur le terrain ; c’est ainsi que nous avons doublé le nombre de partenaires certifiés actifs et organisé avec eux des actions en région pour accroître notre présence sur ce segment de marché. Notre objectif est d’arriver à 500 partenaires actifs.

En ce qui concerne le marché, il est plus mature aujourd’hui. On dénombre environ 11 millions de PC en France, dont 70% seraient des laptops. Les 250 premières entreprises françaises possèdent plus de la moitié de ce parc. En France, nous n’avons pas encore suffisamment compris l’importance de protéger les données. Le travail est encore trop réactif en Europe du Sud alors qu’il est nécessaire d’être proactif, d’où l’importance de ce type de réunions ».

La démarche du Puresecurity-Club de Check Point est née de la volonté d’être à l’écoute des utilisateurs, de mieux les connaître et de pouvoir ainsi orienter la R&D en fonction des besoins exprimés. « Le client a besoin d’être écouté et de partager. L’objectif est qu’ils aient un guichet unique. Ce club existe déjà en Espagne et en Italie par exemple. Il s’agit de développer un fil rouge auprès des utilisateurs » conclut David Darmon.

Les principaux avantages de ce club :
- partager de l’information avec les équipes de Check Point en France
- faciliter le business
- bénéficier d’une remontée privilégiée d’informations de la part de Check Point
- partager des expériences avec ses pairs
- élargir son cercle professionnel
- le club est important en terme de veille
- accès à des livres blancs exclusifs
- site Web dédié
- produits d’essai gratuits
- accès à certains événements de sécurité
- accès direct au portable de Philippe Rondel, Directeur Technique Check Point France, de David Darmon, Directeur Général Check Point France, et de Mauro Israël, Animateur du Puresecurity-Club.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants