Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Plusieurs botnets interrompus suite à une opération anti-fraude

novembre 2018 par F-Secure

Le réseau de fraude publicitaire démantelé utilisait des botnets pour générer près de 30 millions de dollars de revenus publicitaires frauduleux.

nternet a remporté une grande victoire, après le démantèlement par le FBI, d’une opération de cyber criminalité d’envergure, menée depuis plusieurs années. Les pirates utilisaient des botnets pour manipuler le trafic internet. En mobilisant 1,7 million d’adresses IP, ils avaient pu générer près de 30 millions de dollars en revenus publicitaires frauduleux. F-Secure a participé à l’opération de démantèlement en fournissant des informations sur les campagnes de malware et les botnets servant à l’opération.

Ce réseau de fraude publicitaire, surnommé « 3ve » dans un avis publié par US-CERT*, reposait sur deux botnets distincts, créés par le biais de deux malware, Kovter et Boaxxe, diffusés aux particuliers par le biais de spams et de téléchargements à la dérobée (drive-by). 3ve utilisait ces botnets pour rediriger le trafic internet vers des publicités qu’ils diffusaient. D’après les estimations, plus d’1,7 million d’adresses IP ont ainsi pu être simultanément manipulées.

Lors du démantèlement, décrit hier dans un communiqué de presse du ministère américain de la Justice**, le FBI a passé en revue 89 serveurs et saboté 31 domaines afin de perturber les botnets, et saisir les comptes bancaires liés au groupe. Huit personnes ont été identifiées comme étant impliquées.

F-Secure a assisté le FBI en mettant en évidence certaines parties des botnets et campagnes de malware liés à 3ve.

3ve utilisait le botnet Boaxxe comme proxy pour les requêtes publicitaires frauduleuses envoyées depuis son propre centre de données, situé en Allemagne. Le botnet Kovter, réseau de PC infectés, utilisait un navigateur dissimulé aux utilisateurs, pour rediriger discrètement le trafic vers leurs annonces.

En manipulant le trafic internet, 3ve a convaincu les annonceurs que leurs publicités étaient vues par un nombre incalculable de personnes. Ce type de fraude reste souvent inaperçu mais il n’en est pas moins répandu. En 2016, un rapport de la Fédération mondiale des annonceurs prévoyait une augmentation des recettes publicitaires frauduleuses de 50 à 150 milliards de dollars par an, d’ici 2025.

L’opération du FBI a permis de stopper 3ve. Toutefois, compte-tenu de la nature persistante des botnets actuels, il reste difficile d’affirmer avec certitude que 3ve a été définitivement démantelé. Sean Sullivan explique que, même si de nombreuses organisations ont contribué à l’opération, les particuliers doivent eux aussi agir, pour que 3ve ne puisse jamais renaître de ses cendres.

*Source : **Source : ***Source :




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants