Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Philippe Humeau, NBS System : La surface Web doit être particulièrement défendue

janvier 2017 par Marc Jacob CLEMENT OLIN

A l’occasion du FIC, NBS System présentera entre autre Cerberhost son offre de Cloud sécurisé. Selon, Philippe Humeau, Directeur Général et du Développement Stratégique de NBS System la majorité des incidents de sécurité commencent par la couche exposée à Internet, et plus précisément par la surface Web. A ce titre, il me semble indispensable que cette première ligne soit bien défendue.

Global Security Mag : Quel est l’objectif de votre participation au Forum International de la Cybersécurité 2017 (FIC) ?

Philippe Humeau : Le FIC regroupe des décideurs d’horizons variés ce qui nous permet à la fois d’écouter leurs demandes et enjeux mais aussi de leur proposer les solutions que nous avons conçus pour eux, afin de mieux sécuriser leurs plateformes. NBS System est le spécialiste du domaine de l’hébergement de très haute sécurité et leur seul acteur français à avoir la double compétence test d’intrusion et défense, ce qui fait du FIC un lieu de présence naturel pour notre société.

GS Mag : Quelles sont les solutions de cybersécurité indispensables pour une administration ou une entreprise ?

Philippe Humeau : La majorité des incidents de sécurité commencent par la couche exposée à Internet, et plus précisément par la surface Web. A ce titre, il me semble indispensable que cette première ligne soit bien défendue. De nos jours vivre sans un WAF (Web Application Firewall) semble aussi pertinent que rouler à 120 km en contresens sur une voie de bus. De plus, avoir une séparation des applicatifs et des réseaux (serveurs, stations, portables et tablettes, etc.) au travers de Vlans et de firewall permet un meilleur filtrage. Un Antivirus, aussi rétro cela puisse t’il sembler, a un intérêt pour éviter les virus, vers et ransomware. En entreprise, un proxy permet d’éviter quelques fishing des utilisateurs également. Il ne s’agit ici que des indispensables, et encore il en manque, mais sans ceux-ci, le risque de compromission est imminent.

GS Mag : Quelles sont les principales préoccupations de vos clients ?

Philippe Humeau : La sécurité, la confidentialité, la disponibilité et la performance. Depuis deux ans il y a aussi beaucoup de demandes en terme d’accompagnement sur les architectures et d’autres sur les automatisations des mises en production, et plus généralement le DevOPS.

GS Mag : Selon vous, comment la menace va-t-elle évoluer en 2017 ?

Philippe Humeau : Les DDoS vont occuper une place encore plus croissante dans les années à venir. Ce phénomène ne fait qu’évoluer à la hausse et cela reste un domaine où l’attaquant a besoin de dépenser nettement moins que le défenseur. Les ransomware semble continuer à se propager et ont probablement de beaux jours devant eux. Enfin les attaques ciblées vont continuer à prospérer, pour des cyber cambriolages toujours plus rentables, tandis que la petite e-criminalité avec les attaques web classiques va perdurer.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?

Philippe Humeau : Bonne année 2017, en toute sécurité !


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants