Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Philippe Carrere, Gemalto : le RGPD va jouer un rôle de catalyseur dans le renforcement du niveau de sécurité

septembre 2016 par Marc Jacob

Gemalto pour sa nouvelle participation aux Assises de Monaco qui se dérouleront du 5 au 8 octobre prochain, présentera sa gamme de solutions SafeNet de protection des identités et des données. La société axera sa participation autour de deux grandes thématiques : Le nouveau règlement européen sur la protection des données (GDPR) : comment s’y préparer ? et la protection des données et la gestion des identités. Selon Philippe Carrere, Directeur Commercial Europe du Sud, Protection des Identités et des Données de Gemalto le RGPD (Règlement Général de Protection des Données) de l’Union Européenne devrait jouer un rôle de catalyseur en imposant la notification de toutes les brèches et la mise en place de mesures de sécurité adéquates.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Philippe Carrere : A l’occasion des Assises de la Sécurité 2016, l’équipe Gemalto présentera sa gamme de solutions SafeNet de protection des identités et des données. Cette année nous avons décidé d’axer notre participation autour de deux grandes thématiques :
• Nouveau règlement européen sur la protection des données (GDPR) : comment s’y préparer ? L’adoption de cette réglementation représente un tournant pour les entreprises implantées dans l’Union Européenne. Pourquoi il leur est indispensable de s’assurer de leur conformité et quels sont les risques encourus si cela n’était pas le cas ?
• Protection des données et gestion des identités : Aujourd’hui, l’utilisation du mot de passe ne suffit plus à protéger les données de l’entreprise. Avoir recours à des solutions de chiffrement ou d’authentification forte, et s’assurer de l’identité des personnes pouvant accéder au réseau sont devenues des priorités.

GS Mag : Quelle va être le thème de votre conférence cette année ?

Philippe Carrere : Le thème de notre atelier cette année est « Protection des données avec la CDC et cas concrets de chiffrement à l’ère quantique ».
En effet, dans un contexte où l’explosion des données, la multiplication des identités, l’utilisation de plus en plus fréquente du Cloud et la nouvelle réglementation européenne relative à la protection des données imposent l’adoption de stratégies holistiques de protection des données et des identités, il nous paraît crucial de donner des exemples concrets de déploiements pour aider les clients à se préparer dès aujourd’hui aux défis de demain. La CDC partagera son expérience de la mise en place du chiffrement des données et de la gestion des identités au cours de l’atelier animé par Philippe Carrère, directeur Europe du Sud chez Gemalto. Gilles Trachsel, expert en saut et chiffrement quantique, présentera aussi quelques cas d’application concerts du chiffrement à l’ère du saut quantique pour orienter les visiteurs des Assises vers des solutions à l’épreuve des évolutions technologiques futures.

GS Mag : Comment va évoluer votre offre pour 2015/2016 ?

Philippe Carrere : Notre offre produit s’inscrit dans la continuité des solutions SafeNet proposées par Gemalto pour accompagner les organisations dans leurs stratégies de protection des données et des identités, avec notamment des solutions de chiffrement et de gestion des clés de chiffrement centrées sur les données elles-mêmes pour protéger ce qui est important là où c’est important, et un vaste portefeuille de solutions d’authentification forte et gestion des identités permettant de contrôler qui et quoi accède aux données sensibles, en tout lieu et depuis n’importe quel dispositif.

GS Mag : Quelle sera votre stratégie commerciale pour 2016/2017 ?

Philippe Carrere : Gemalto a révélé le 20 septembre dernier les résultats du Breach Level Index pour le premier semestre (H1) 2016. Cette étude révèle que les brèches de données ont augmenté de 15% comparé aux 6 derniers mois de l’année 2015. Seules 4% des brèches recensées étaient sécurisées, c’est-à-dire que des mesures adaptées avaient été mises en place pour garantir que les données soient inutilisables en cas de brèches. La mise en application du RGPD (Règlement Général de Protection des Données) de l’Union Européenne à l’horizon 2018 devrait jouer un rôle de catalyseur en imposant la notification de toutes les brèches et la mise en place de mesures et contraintes adéquates.
Notre stratégie commerciale s’inscrit dans ce cadre global, dans la continuité de l’approche proposée aux clients et prospects pour les accompagner dans la mise en place d’une stratégie de protection des données et des identités adaptées aux enjeux actuels et futurs et à leurs besoins spécifiques.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants