Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Petya : Check Point explique par 2 facteurs l’étendue des dégâts...

juin 2017 par Check Point

Une nouvelle vague de cyberattaque mondiale impacte de nombreuses entreprises et administrations depuis hier après-midi. Services financiers perturbés ou interrompus, tableaux d’affichage d’aéroport indisponibles, services informatiques à l’arrêt, bref, le scenario prévisible et hélas presque classique…

La France n’échappe pas à ce phénomène (campagne de ransomware de type WannaCry – ici, les malwares et variantes semblent être Petya et Locky qui ont déjà fait parler d’eux il y a de nombreux mois). Le groupe Saint-Gobain ainsi qu’Auchan font partie des victimes « publiques ».

Pourquoi autant de fragilité des systèmes informatiques et autant de dégâts ? Parce que deux phénomènes entrent en collision :
- 1. La transformation digitale qui touche tous les secteurs depuis des années est tellement avancée que le fonctionnement d’une entreprise ou d’une économie en est désormais dépendant
- 2. Plus de 90% des entreprises et administrations se sont pas équipées pour contrer les menaces avancées (qui depuis quelques mois sont entre les mains de n’importe quel hacker en herbe…)

Notre mission est d’accompagner au plus vite et au mieux nos clients pour réduire ces risques et ne pas être le prochain Renault, Auchan, Saint-Gobain… L’offre SandBlast répond parfaitement au défi, puisque les attaques en cours sont toutes bloquées par nos solutions. SandBlast Agent offre un Forensics en temps réel pour aider les entreprises à connaître instantanément les vecteurs d’attaques de l’infection et mettre en place immédiatement des contre-mesures.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants