Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Pavel Gurvich, CTO de Guardicore : Les RSSI doivent sécuriser le Cloud avec des plateformes adaptées

août 2017 par Marc Jacob

Guardicore a lancé une plateforme pour sécurité les Data Centers et les différents types de Cloud. Cette solution commence à rencontrer du succès tant en Israël que dans les différents pays dans lesquels la société s’est implantée comme par exemple en France. Pour Pavel Gurvich, CTO de Guardicore, pour éviter d’être les « Messieurs Non », les RSSI doivent utiliser des solutions de sécurisation adaptées au Cloud et non essayer de sécuriser ces environnements avec d’anciennes solutions « bricolées » !

Global Security Mag : Quelle est votre stratégie marketing ?

Pavel Gurvich : Notre compagnie a bâti une plateforme sous forme logiciel pour aider les entreprises à sécuriser leurs data centres, les Cloud privés, publics et hybrid. Les organisations ne doivent plus acheter de très nombreux produits pour sécuriser leur IT mais plutôt se tourner vers des solutions tout en un dans le Cloud qu’il soit public, privé ou hybride. Nous avons commencé à vendre notre solution seulement en 2016

GS Mag : Quels marchés visez-vous ?

Pavel Gurvich : Notre stratégie est de développer notre implantation aux Etats-Unis et en Europe. Le marché européen en termes de technologie Cloud est en avance sur de nombreux autres pays, de même qu’au niveau des réglementations comme avec le RGPD, le Swift... nous allons mettre l’accent sur la France ceci passe entre par le recrutement récent de Gerald Deplace. Nous allons aussi développer notre implantation en Grande Bretagne, en Allemagne, en Suisse et en Espagne qui pour nous est aussi une étape pour nous implanter en Amérique du Sud.

GS Mag : Quels sont vos projets d’évolution de votre plateforme ?

Pavel Gurvich : Au niveau, de notre produit, nous l’améliorons tous les mois. Une nouvelle version majeure sera annoncée dans les prochains mois. Par exemple, nous allons lancer des conteneurs, une amélioration pour la protection des serveurs. Pour ces derniers, nous apporterons de la visibilité et de la segmentation, mais aussi une amélioration de la détection.

Notre solution actuellement fonctionne avec différentes plateforme comme Amazon, Azur.... dans les 6 mois prochains des améliorations seront encore annoncées.

En outre, nous avons monté un Lab. qui fait des recherches sur les nouvelles menaces spécifique au Cloud. Durant la Black Hat Conférence, nous avons annoncé une vulnérabilité dans VMware précisément sur VSphere. Bien sûr, nous avons intégré une protection dans notre solution mais aussi publié la solution pour la communauté. Il est important que dans la lutte contre la cybercriminalité, il y ait des échanges d’informations, afin d’élever le niveau de sécurité de tous. Notre laboratoire publie des rapports sur les cybermenaces régulièrement. Parfois des clients se tournent vers lui pour faire du forensic ou pour que nous les aidions à lutter contre de nouvelles attaques.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?

Pavel Gurvich : Malheureusement dans de trop nombreux cas, lorsque les entreprises se tournent et vers le Cloud, elles mettent en lignes des applications trop rapidement. Les RSSI souvent ralentissent les innovations pour des questions de Sécurité. Dans les Cloud publics et hybrides, les RSSI n’ont pas les bons outils pour sécuriser ces développements. Ils ne doivent plus penser à adopter les anciennes solutions de sécurité qui sont peu adaptées à ces nouveaux environnements. Ils ont aujourd’hui des possibilités pour utiliser des solutions spécifiques adaptées à ces nouveaux environnements qui leur permettent de ne pas ralentir l’innovation. Ils pourront cesser de devenir les "Messieurs Non" ! Ils peuvent rester à la fois en conformité avec les nouvelles règlementations tout en ayant sécuriser les différents types de Cloud.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants