Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Paul-François Cattier, Global VP Data Center, Schneider Electric : le Data Center modulaire devrait s’imposer dans le futur

mai 2012 par Marc Jacob

Schneider Electric était présent une fois de plus en force sur Datacentres Europe afin de mettre en avant à la fois ces solutions de DCIM et d’évangéliser les visiteurs sur le concept d’industrialisation avec les data center modulaires. Pour Paul-François Cattier, Global VP Data Center, Schneider Electric ce travail sera sans doute relativement long mais devrait s’imposer dans le futur du fait entre autre des nouveaux usages de l’IT et de la croissance des prix de l’énergie qui pôusse à la rationalisation.

GS Mag : Quelles sont les nouvelles tendances en matières de data centers ?

Paul-François Cattier : Il ya de plus en plus de data center (DC) dans le monde dont la moyenne des PUE est de 2 et avec l’émergence du Cloud, de la virtualisation, l’augmentation du prix de l’énergie... les PUE bougent facilement. Ainsi ces data centers vont devenir rapidement peu rentables. De plus, il est nécessaire de réduire les temps de déploiement des DC de plusieurs mois à quelques semaine. Il faut aussi améliorer leur architecture pour les rendre plus évolutifs. Ces tendances plaident pour la mise en oeuvre de DC modulaires.

Une seconde tendance dans notre domaine est qu’il faut concevoir un DC pour une vingtaine d’année. Si dans le passé, il était possible de faire des pronostiques en termes d’usage sur le long terme, aujourd’hui, il est de plus en plus difficile de prendre en compte les nouveaux usages de l’IT, sans compter que le prix de l’énergie va sans doute croître encore dans le futur. Cette constatation, permet de mettre en avant l’intérêt de l’architecture modulaires.

Une troisième tendance montre que tous les DC ont besoin d’avoir un logiciel de management, mais les coûts de ces logiciels sont très couteux. Il est donc important de rentrer dans une stratégie d’industrialisation. Là encore, le modulaire à toute sa logique en termes de coûts.

Aujourd’hui, cette technologie rencontre des réticences du fait surtout de l’habitude. Toutefois, il y a des "earliers adopters" dans tous les pays y compris en France. Elle devrait prendre environ 5 ans pour commencer à se démocratiser.

GS Mag : Comment votre offre s’inscrit ces tendances ?

Paul-François Cattier : Nous avons toute une suite de logiciels de management pour DC StruxtureWare for Data Centrer. Nous développons des références de design pour des architectures et des modules afin de déployer ses architectures modulaires. Bien sûr, nous avons aussi des services pour déployer des DC de la naissance du projet à sa fin de vie.

GS Mag : Quels enseignements tirez-vous de l’édition 2012 de Datacentres ?

Paul-François Cattier : Nous sommes très satisfaits de cette édition. Le fait qu’elle se passe à Nice depuis 3 ans, lui a permis d’avoir une véritable dimension internationale. Il ya 3 ans il y avait à peine 250 personnes, aujourd’hui il y a eu près de 850 personnes venant de 20 pays d’Europe, sans compter ceux en provenance des Etats-Unis et d’autres pays lointains. C’est un véritable succès. Sur cet événement, nous rencontrons des visiteurs de grandes qualités, des dirigeants d’opérateurs de data centers, de bureaux d’études...

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?

Paul-François Cattier : Lorsque l’on doit déployer son DC dans une entreprise, il faut se poser des plusieurs questions et la première est : quelle est la stratégie business de son entreprise ? Une fois que l’on a bien compris sa stratégie business, on pourra commencer à penser à l’architecture de son DC en sachant qu’il devra durer au moins 20 ans. Il faut enfin regrouper des équipes multidisciplinaires, il faut donc des gens du business, de l’IT, des facilities et des opérations qui sont en face des challenges durant ces 20 ans. Ainsi, on peut avoir des stratégies de DC qui soient intelligentes. .




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants