Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Pascal Desmet, Nomios : Les outils aussi automatiques qu’ils soient, doivent être au service d’experts capables de prendre les bonnes décisions

janvier 2019 par Marc Jacob

A l’occasion du FIC, Nomios mettra en avant son référencement à l’UGAP au titre de la dernière consultation Cybersécurité. En outre dans le cadre de son développement Nomios annoncera l’ouverture de nouvelles agences en région pour l’année 2019. Pascal Desmet, Directeur de compte UGAP de Nomios, considère que les outils aussi automatiques qu’ils soient, doivent être au service d’experts capables de prendre les bonnes décisions.

Global Security Mag : Quelle actualité allez-vous mettre en avant à l’occasion de la 11ème édition du Forum International de la Cybersécurité ?

Pascal Desmet : La poursuite de la croissance de Nomios depuis sa création en 2004 avec des partenaires historiques et notre entrée sur les Comptes publics en étant retenue par l’UGAP au titre de la dernière consultation Cybersécurité (marché actif à compter de janvier 2019) avec ses mêmes partenaires. La fidélité est un gage de réussite ! Notre très forte croissance (+ de 68 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018) s’accompagne d’ouvertures de nouvelles agences en région, Rennes au second semestre 2018 et Strasbourg depuis janvier 2019.

GS Mag : Selon vous, qu’ils soient d’ordre psychologique, technique, humain ou financier, quels sont les défis liés à la sécurité et à la privacy « by-design », thème du FIC 2019 ?

Pascal Desmet : Apaiser les craintes liées aux dernières attaques de grande ampleur : il y a des solutions existantes à mettre en œuvre.
Partager les expériences acquises auprès d’autres utilisateurs : toutes les entreprises ou entités sont susceptibles d’être attaquées ou de servir « comme relais d’attaque ». Le coût de la sécurité sera toujours moins élevé que le coût d’une attaque en termes financiers et surtout d’image !
D’un point de vue plus technique, la privacy « by-design » va donner un poids plus important aux responsables sécurité pour imposer des architectures plus robustes. Un des enjeux est de ne pas pour autant alourdir les processus de l’entreprise

GS Mag : Quels sont vos 3 conseils aux organisations pour relever ces défis ?

Pascal Desmet : Étudier les vrais risques d’une sécurité du SI non adaptée aux conditions de développement et à son futur proche (multiplications des accès extérieurs, télétravail, etc.) et anticiper.
Intégrer la sécurité du SI comme une composante essentielle de l’infrastructure de toute organisation.
Ne pas craindre les nouvelles solutions construites autour de l’Intelligence Artificielle qui accélèrent les prises de décision, jusqu’à automatiser certaines actions triviales.

GS Mag : Qu’est-ce qui a changé pour les entreprises avec le RGPD et où en sont-elles dans leur mise en conformité ?

Pascal Desmet : Le RGPD a accéléré la prise de conscience des risques associés à la non-protection des données personnelles des utilisateurs. Le discours un peu technique sur le RGPD a peut-être atténué cette prise de conscience et surtout les solutions pour y faire face !
La mise en conformité va prendre du temps mais elle se fera, en étroite association avec la mise en place d’une sécurité efficace (anticipation – protection – évolutions).
La plupart des entreprises ont effectué un audit de leurs données et de leur processus, la difficulté auquel elles vont maintenant faire face est le maintien dans le temps de la conformité. C’est à ce stade que le choix des outils adaptés est nécessaire. Ils doivent être le plus automatisés possibles afin de garantir un inventaire en temps réel de l’état des données personnelles.

GS Mag : A quoi devons-nous, selon vous, nous attendre en 2019, que ce soit du côté de l’attaque ou de la défense ?

Pascal Desmet : Des attaques de plus en plus virulentes et protéiformes et le développement des offres anticipatrices toujours plus performantes. La sécurité devient un enjeu majeur structurant pour les années à venir.
Grâce à la mise en place du RGPD, nous aurons connaissance de beaucoup de fuites de données actuellement passées sous silence. Ce volume ne reflétera pas forcément une augmentation de ce type d’attaque.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?

Pascal Desmet : Ne pas négliger l’humain dans la sécurité du SI, les enjeux en sont trop coûteux. Les outils aussi automatiques qu’ils soient, doivent être au service d’experts capables de prendre les bonnes décisions. Il faut donc former son personnel pour faire appel à des spécialistes en interne et ne pas hésiter à externaliser certaines fonctions lorsque les compétences ne sont pas maîtrisées par l’entreprise.

Contact : info@nomios.fr
Site Internet : www.nomios.fr
Téléphone : 01 41 10 28 40
FIC - Stand F4


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants