Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Paris Aéroport choisit Gemalto pour sécuriser le flux de passagers au contrôle des frontières

novembre 2016 par Emmanuelle Lamandé

Paris Aéroport choisit Gemalto pour équiper, déployer et assurer la maintenance de ses sas de contrôle automatisés (e-gates) Coesys Automated Border Control, dans le cadre du programme français PARAFE (Passage automatisé rapide aux frontières extérieures). Basée sur la reconnaissance des empreintes digitales, cette solution a pour but d’augmenter le flux des voyageurs tout en améliorant leur expérience.

Gemalto et son partenaire Automatic Systems ont été choisis par Paris Aéroport pour la mise en place de 87 sas de contrôle automatisés dans les aéroports Charles de Gaulle et Paris Orly. Au printemps 2017, les passagers pourront franchir les nouvelles portes Gemalto, plus rapides, uniquement grâce à leur passeport et à leurs empreintes digitales, et gagner ainsi du temps aussi bien au départ qu’à leur arrivée. Avec 95,2 millions de voyageurs chaque année, l’objectif est d’assurer à la fois leur sécurité et la fluidité de leur passage.

Le processus est à la fois rapide et hautement sécurisé. Les passagers n’ont qu’à présenter leur passeport électronique, puis leur index. L’empreinte digitale est alors comparée aux données biométriques stockées au sein du document. Bien que l’identité du voyageur soit vérifiée au niveau du sas, les agents de protection des frontières sont toujours en mesure de contrôler les informations en temps réel et d’autoriser le franchissement de la frontière.

La solution a été pensée pour évoluer au fil du temps, de la reconnaissance des empreintes digitales à la reconnaissance faciale.

Le donneur d’ordres Gemalto a collaboré avec deux filiales du Groupe Bolloré pour déployer le projet, à savoir Automatic Systems et IER.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants