Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

PandaLabs : les chevaux de Troie, la principale menace Internet de 2007

janvier 2008 par Panda Security

En 2007, les chevaux de Troie ont représenté 25,83 % des infections détectées par ActiveScan, l’analyseur en ligne de Panda Security. Ce type de code malicieux a compté pour 77,40 % des nouvelles menaces apparues l’année passée. Cela représente une hausse considérable par rapport à 2006. Les chevaux de Troie ne comptaient alors que pour 50 % des nouveaux codes malicieux. De fait, selon PandaLabs, l’apparition de nouvelles souches de cette sorte de menace a été multipliée par cinq tous les six mois.

Selon les données de PandaLabs, ce type de code malicieux a représenté 25,83 % des malwares détectés par ActiveScan et 77,40 % des nouvelles menaces apparues l’année dernière.

Lors des sept premiers mois de l’année 2007, le nombre d’ordinateurs infectés par des malwares actifs a considérablement augmenté.

La dominance des chevaux de Troie a également continué en décembre. Le mois dernier, ce type de code malicieux représentait 25,92 % des infections détectées par ActiveScan.

"Les chevaux de Troie sont un élément clé de la dynamique actuelle de la cybercriminalité. Ils sont utilisés pour obtenir des gains financiers, ce qui est actuellement le principal objectif des pirates", explique Luis Corrons, le directeur technique de PandaLabs.

Avec 25,39 % des infections détectées par ActiveScan, les adwares sont le deuxième type de code malicieux le plus actif en 2007. Ces malwares sont également deuxièmes au niveau du nombre de nouveaux codes apparus dans l’année, soit 11,20 % de l’ensemble.

Classés troisièmes, les vers sont à l’origine de 7,99 % des infections détectées en 2007 par ActiveScan et comptent pour 9,21 % des nouveaux malwares créés. Cela représente la plus grande baisse d’une catégorie de malwares par rapport à l’année précédente (23,21 % des malwares en 2006).

Concernant les "familles" de codes malicieux (des groupes avec des caractéristiques similaires ou identiques), les principaux protagonistes en 2007 étaient la famille des chevaux de Troie "Downloader", utilisés pour télécharger des malwares sur les ordinateurs. Plus précisément, le cheval de Troie Downloader.MDW a été en tête des malwares les plus actifs pendant la première moitié de l’année passée.

Les chevaux de Troie de porte dérobée Hupigon, conçus pour permettre le contrôle à distance des ordinateurs affectés, et les chevaux de Troie bancaires des familles Banker, Nabload et Banbra ont été également particulièrement actifs en 2007.

Infections de malwares actifs

Les données recueillies sur le site Web ’Infecté ou pas’ indiquent que les sept premiers mois de l’année 2007 ont connu une hausse considérable du nombre d’ordinateurs infectés par des malwares actifs, c’est-à-dire des malwares qui sont en exécution au moment où l’ordinateur est analysé. Ce nombre est passé de 10 % en janvier à 19,58 % lors du pic de juillet. Depuis, le nombre de PC infectés par des malwares actifs s’est stabilisé autour de 18 %.

En juillet, le Mexique était le pays avec le plus grand pourcentage d’ordinateurs infectés par des malwares actifs, avec près de 26,39 % de l’ensemble des ordinateurs infectés analysés. Taïwan (25,41 %) et la France (24,08 %) se classent respectivement deuxième et troisième.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants