Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Panda Security : Des faux sites web annoncent la démission de Barack Obama pour convertir les ordinateurs des internautes en PC zombies

janvier 2009 par Panda Security

PandaLabs, le laboratoire d’analyse et détection des malwares de Panda Security, a détecté plus de quarante sites web qui exploitent l’élection de Barack Obama pour propager des codes malveillants. Ces pages ont pour titre : "Barack Obama has refused to be a President" (Barack Obama renonce à la présidence).

Lorsque les internautes cliquent sur l’article, une fenêtre s’ouvre leur proposant de télécharger un fichier pour en savoir plus cette prétendue nouvelle. Il s’agit en réalité de fichiers malveillants qui seront installés sur l’ordinateur. Ces fichiers muent l’ordinateur des victimes en PC zombie contrôlé à distance par des pirates.

« Les ordinateurs zombies sont organisés en réseaux, les "botnets", que les cybercriminels contrôlent à distance au moyen de codes malveillants appelés les "bots". Ces botnets sont loués par les pirates à des tiers qui les utilisent, par exemple, pour envoyer du spam ou lancer des attaques par déni de service. », explique Luis Corrons, le directeur technique de PandaLabs.

Selon PandaLabs, cette attaque semble avoir été lancée depuis la Chine car tous les domaines impliqués ont été achetés auprès d’une entreprise chinoise déjà connue pour son implication par le passé dans des cyber-attaques.

Ce n’est pas la première fois que la notoriété de Barack Obama est utilisée par les pirates. Lors de la campagne présidentielle et des jours qui ont suivi l’élection, les cybercriminels ont propagé de nombreuses fausses nouvelles visant à infecter les ordinateurs avec des codes malveillants.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants