Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Palo Alto : Le partage P2P et les plates-formes de streaming en plein boom mondial

juillet 2012 par Palo Alto Networks

Un nouveau rapport publié par Palo Alto Networks, le spécialiste de la sécurité des réseaux, met en lumière la croissance exponentielle mondiale des plates-formes de streaming et du partage de fichiers en peer-to-peer par rapport aux années précédentes. Le rapport semestriel ‘Application Usage and Risk Report’ de Palo Alto Networks s’appuie sur l’analyse de données réelles quant à l’utilisation des applications, issues de l’observation du trafic applicatif de 2 036 entreprises entre novembre 2011 et mai 2012.

« Avec l’imbrication toujours plus profonde des sphères professionnelle et privée, nos données montrent que les salariés utilisent de plus en plus fréquemment des technologies à usage personnel, telles que YouTube et Tumblr, sur leur lieu de travail », explique René Bonvanie, Directeur Marketing de Palo Alto Networks. « Pour appréhender cette ‘nouvelle réalité’, il ne faut ni ignorer ni vilipender l’existence de telles applications, mais arriver à gérer leur utilisation par des politiques capables de laisser aux forces vives des entreprises la flexibilité souhaitée sans impact néfaste sur leurs obligations professionnelles. Les entreprises découvrent qu’il existe des outils de contrôle de la sécurité des réseaux capables de laisser à leurs salariés une certaine marge de manœuvre en matière d’utilisation des applications web, tout en garantissant le respect de standards de sécurité pointus pour les applications critiques et la gestion efficace des mesures de sécurité. »

Trois grandes conclusions ressortent de ce rapport :

· La consommation de bande passante pour les vidéos s’est intensifiée de plus de 300 %. Depuis la dernière édition du rapport (qui couvre la période avril à novembre 2011), la bande passante accaparée par la lecture de vidéos a triplé, passant à 13 % de la consommation totale (7% au niveau EMEA et 11 % en France), ce qui pose un challenge d’infrastructure plus alarmant pour les organisations. En outre, en moyenne, 34 applications différentes de streaming ont été recensées sur 97 % des réseaux des participants à l’enquête. À noter, que ces chiffres mondiaux recouvrent des réalités régionales différentes, avec, par exemple, une utilisation accrue des services de streaming vidéo tels que YouTube et Netflix en Amérique du Nord, et une utilisation accrue du réseau P2P PPStream en Asie-Pacifique.

· La consommation de bande passante pour le partage P2P a explosé. Elle a bondi de 700 %, absorbant 14 % de la bande passante totale analysée, et arrivant en tête de toutes les catégories d’applications. Toutefois elle reste utilisée avec parcimonie en France – peut-être parce que les contrôles sont plus efficaces qu’ailleurs ? La France est ainsi le seul pays où le P2P est moins important que les échanges client/serveur. Globalement, 89 % des réseaux inspectés présentent en moyenne 7 applications P2P différentes. Moins gourmandes en bande passante que le P2P, les applications de partage de fichiers en ligne sont plus largement répandues. En moyenne, près de 13 applications de ce type ont été détectées sur 89 % des réseaux inspectés. En dépit de la fermeture de la plate-forme de téléchargement star MegaUpload en janvier 2012, le partage de fichiers en ligne se maintient avec 1 % environ de la consommation de la bande passante totale.

· Les réseaux sociaux continuent à se réinventer et de nouveaux venus tirent leur épingle du jeu. Tumblr et Pinterest se sont tous les deux distingués au cours des 6 derniers mois pour leur belle dynamique en termes de fréquence et de volume d’utilisation, même s’ils restent dans l’ombre des géants que sont Facebook et Twitter. Au moins une application de réseau social a été détectée sur le réseau de 97 % des organisations participantes, avec une moyenne de 29 applications sociales différentes au sein de chacune d’elle.

« Avec plus de 2 000 entreprises dans le monde, c’est à ce jour le plus large échantillon d’interrogation sur le trafic applicatif réel que nous ayons constitué depuis la première édition de notre rapport il y a quatre ans », souligne Matt Keil, Analyste recherche senior chez Palo Alto Networks et auteur du rapport. « Plusieurs tendances restent constantes dans le temps, tandis que d’autres découvertes continuent à nous étonner. Par exemple, si on transpose nos données en termes budgétaires, un tiers de chaque dollar dépensé en bande passante est consacré soit au streaming soit au partage de fichiers. Ces deux catégories englobent près de 250 applications, dont la majorité est consacrée à une utilisation personnelle. »

Informations sur les applications et les menaces

Applipedia est une base de données du Application and Threat Research Center de Palo Alto Networks consacrée aux quelques 1.400 applications identifiées.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants