Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

PREMIER DECLENCHEMENT D’UNE ALERTE ENLEVEMENT SUR TELEPHONES MOBILES

septembre 2011 par Marc Jacob

L’Alerte enlèvement a été déclenchée à 16h20, le 18 septembre 2011, suite à la disparition de deux sœurs âgées de 10 et 12 ans, à La Flèche, dans la Sarthe. Cette disparition a été qualifiée d’« inquiétante » par les gendarmes, qui ont lancé un appel à témoin, en accord avec le procureur de la République du Mans qui a ouvert une enquête.

Pour la première fois, l’Alerte enlèvement sera relayée sur les téléphones portables des Français ayant téléchargé l’application mobile dédiée sur iPhone, Blackberry et Android. Cette extension du dispositif a été mise en place par la Fondation Casques Rouges, présidée par l’ancien ministre Nicole Guedj, dans le cadre de l’appel à projets « Proxima mobile » lancé en septembre 2009 par la Délégation aux Usages de l’Internet.

Depuis sa mise en ligne sur les market store d’iPhone, Blackberry et Android, l’application mobile de l’Alerte enlèvement a été téléchargée par plus de 150 000 usagers, désireux de participer aux efforts de recherche, dans les trois premières heures cruciales qui suivent l’enlèvement d’un enfant.

Grâce à cette application, les utilisateurs peuvent :

- Etre averti en instantané du déclenchement d’une Alerte enlèvement grâce à l’envoi d’une notification

- Prendre connaissance du signalement de l’enfant disparu

- Témoigner par téléphone ou e-mail

- Partager l’information auprès de leur réseau par email, Facebook et Twitter.

Pour Nicole Guedj, ancien ministre et Président de la Fondation Casques Rouges : "Depuis sa création, l’Alerte enlèvement a largement fait ses preuves mais le dispositif doit aujourd’hui s’adapter à de nouveaux usages. Si tous les Français ne sont pas devant leur poste de télévision en plein après-midi, la grande majorité d’entre eux ne quitte jamais son téléphone portable. Grace à la diffusion massive de l’Alerte enlèvement, c’est désormais l’ensemble de la communauté nationale qui pourra se mobiliser et dissuader ainsi les ravisseurs de passer à l’acte".

En 2004, après l’enlèvement d’un enfant, Nicole Guedj, Secrétaire d’Etat aux droits des victimes, décide de transposer le dispositif américain Amber Alert en France. Depuis sa mise en place, en 2006, le modèle français de l’Alerte Enlèvement a été déclenché à neuf reprises et a déjà permis de sauver la vie de dix enfants.

Convaincue de l’intérêt de l’utilisation des nouvelles technologies au service des victimes, la Fondation Casques Rouges s’était déjà engagée, en mai 2009, dans la création de l’e-@lerte enlevement sur le web, en partenariat avec Orange, Free, SFR, Google, Yahoo, Microsoft, Dailymotion, blogspirit, l’ASIC (Association des Services Internet et Communautaires) et Silicon Sentier.

Plus d’informations : www.casques-rouges.org




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants