Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Orano sécurise ses communications avec la solution Cryptopass d’ERCOM

mai 2018 par Emmanuelle Lamandé

ERCOM annonce le déploiement de sa solution Cryptopass au sein d’Orano (ex-AREVA).

Cryptopass est une application mobile de messagerie sécurisée pour les entreprises et gouvernements, qui permet aux utilisateurs de communiquer en toute sécurité (message instantané, voix, conférence audio, visio).

Orano a opté pour l’application Cryptopass d’ERCOM afin de garantir la confidentialité des communications de ses collaborateurs, notamment ceux en mission à l’étranger.
Le choix de la Direction de la Protection et la DSI s’est porté sur Cryptopass pour plusieurs raisons : la souveraineté de la solution, un haut niveau de sécurité sans altération de la qualité de la voix et la simplicité d’utilisation de l’application, une gestion de flotte centralisée. Cryptopass offre une alternative à l’utilisation de solutions grand public, en mode shadow IT, qui provoquait une dispersion de l’information de l’entreprise.

« Nous cherchions une solution répondant à plusieurs critères pour que les collaborateurs puissent communiquer lors d’échanges confidentiels notamment dans des zones géographiques sensibles », explique Hamid Haddouchi, Responsable protection de l’information chez Orano. « Il fallait que cette solution soit aussi simple d’utilisation que les solutions grand public disponibles, mais incluant une sécurisation des communications de haut niveau et de bout en bout. Nous cherchions aussi une solution s’intégrant facilement dans notre architecture sécurisée de mobilité. Le Shadow IT commençait également à devenir un problème, ces systèmes clandestins ne pouvant être contrôlés et étant donc une source potentielle de fuites d’informations. ERCOM s’est avéré être le partenaire idéal pour répondre à ces besoins. Qui plus est, le fait qu’il s’agisse d’une société française a également pesé dans la balance, en matière de gouvernance et de souveraineté nationale des données. »

Avec Cryptopass, les communications sont en effet chiffrées de bout-en-bout, y compris lorsqu’elles transitent sur les serveurs d’ERCOM. Les clés de chiffrement sont éphémères et échangées secrètement entre les deux terminaux utilisateurs : personne ne peut donc accéder aux échanges. La solution est en cours de certification CSPN par l’ANSSI.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants