Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Nouvelle loi n°2013-1168 - art. 25 : pirater un site Web devient légal

janvier 2014 par Mohammed Boumediane, président de HTTPCS

Depuis le 18 décembre 2013 (article de loi n°2013-1168 - art. 25), "fouiller" dans un site ou une application web à la recherche de failles de sécurité devient possible et tout à fait légal.

"C’est une excellente nouvelle ! Les internautes français sont de plus en plus intéressés et de mieux en mieux informés sur les risques liés à la sécurité de leurs données communiquées sur les sites web. Tester est un droit, y compris tester la sécurité du site sur lequel on navigue : sites marchands, bancaires ou autres", souligne Mohammed Boumediane, président de HTTPCS.

Une bonne nouvelle ?

Pas si sûr pour les sites non sécurisés, qui peuvent tomber entre les mains de personnes malveillantes.
En effet, 80% des sites web français ne sont absolument pas sécurisés et sont criblés de failles critiques qui permettent l’accès aux bases de données des clients, à leurs informations personnelles, à la configuration des serveurs, aux mots de passe et encore bien d’autres informations sensibles.

Cette loi qui vient de changer va surement redessiner le web et les sites vont être dans l’obligation de mieux sécuriser leurs données et les informations de leurs internautes.
Une sécurisation qui jusque-là était réservée aux seuls grands sites web.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants