Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Nicolas Bachelier, Prim’X Technologies : Il est possible de déployer le chiffrement pour gérer la confidentialité des données comme des projets d’infrastructure

septembre 2016 par Marc Jacob

Prim’X Technologies pour sa nouvelle participation aux Assises de la Sécurité mettra l’accent sur l’intérêt du déploiement d’un projet de chiffrement. Suite au contrat signé en début 2016 avec l’administration française pour les produits ZoneCentral, Cryhod et Zed !, Prim’X Technologies bénéficie aujourd’hui de retour d’expériences massifs. Fort de ces retours d’expérience, Nicolas Bachelier, Directeur Commercial de Prim’X Technologies considère qu’il est possible de déployer le chiffrement pour gérer la confidentialité des données comme des projets d’infrastructure.

GS Mag : Quel va être le thème de votre conférence cette année ?

Nicolas Bachelier : Le thème de notre atelier s’intitule « comment abordé un projet de chiffrement ». Nous allons aborder tous les points clé qui nous semblent importants. Nous ferons nos retours d’expérience de l’implantation d’un tel projet.

GS Mag : Vous avez obtenu en début d’année un contrat avec l’administration française, comment se passe le déploiement actuellement ?

Nicolas Bachelier : Nos clients s’annoncent très satisfaits des déploiements de nos produits de chiffrement : ZoneCentral, Cryhod et Zed !. Certains ministères comme celui de l’intérieur a commencé à déployer nos produits pour l’ensemble des postes de travail. D’autres avances rapidement, mais force est de constaté que les tous les mises en oeuvre se poursuivent chaque ministère allant à son propre rythme. On sent qu’il y a une volonté de tous les ministères de mettre en place nos solutions de chiffrement. En parallèle, nous avons déjà réalisé de nombreux cycles de formation des ministères pour les rendre opérationnels. Ces cycles de formation s’étalerons jusqu’à fin 2017.

L’autre conséquence de ce Contrat avec l’Etat est que nous allons orienter notre développement à l’export.

GS Mag : Quels seront les pays que vous ciblez ?

Nicolas Bachelier : Nous sommes allés déjà deux fois en Asie du Sud Est. Nous avons des opérations à venir en Amérique Centrale et en Amérique du Sud cette année. Enfin, nous lancerons nos opérations au Middle Est en 2017. Sans compter les pays européens et l’Afrique du Nord avec qui nous travaillons "au fil de l’eau". Les Etats se montrent très intéressée par le contrat de licences globales que nous avons conclu avec l’Etat français.

GS Mag : Allez-vous lancé des nouveautés en 2017 ?

Nicolas Bachelier : Effectivement, nous avons renforcé notre équipe R&D afin d’une part d’améliorer nos produits, mais aussi créer de nouvelles solutions de chiffrement.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Nicolas Bachelier : Il est possible de déployer le chiffrement pour gérer la confidentialité des données comme des projets d’infrastructure. D’ailleurs de nombreux clients ont déjà réussi à le faire.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants