Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Mozilla et Google protègent les internautes du Kazakhstan

août 2019 par Marc Jacob

Mozilla et Google annoncent avoir pris des mesures afin de protéger la vie privée et renforcer la sécurité en ligne des internautes du Kazakhstan. Les deux sociétés ont travaillé de concert et déployé des solutions techniques dans Firefox et Chrome pour empêcher le gouvernement kazakh d’intercepter le trafic Internet de ses citoyens.

Ces mesures font suite à plusieurs rapports selon lesquels les fournisseurs d’accès internet au Kazakhstan ont demandé aux internautes de télécharger et d’installer, sur tous leurs appareils et navigateurs, un certificat conçu par le gouvernement et ce afin de se connecter à Internet.

Ce certificat, une fois installé, a permis au gouvernement de lire tout ce qu’un internaute tape ou consulte sur Internet, y compris ses mots de passe et autres informations personnelles. Les internautes qui visitent des sites populaires comme Facebook, Twitter ou Google étaient particulièrement visés.

"Les utilisateurs du monde entier font confiance à Firefox pour les protéger lorsqu’ils naviguent sur Internet, notamment contre des attaques qui, à l’instar de celle-ci, compromettent leur sécurité. Nous ne prenons pas ce genre d’action à la légère. La protection de nos utilisateurs et l’intégrité du Web sont la raison d’être de Firefox" déclare Marshall Erwin, Senior Director of Trust & Security, Mozilla.

"Nous ne tolérerons aucune tentative, par quelque organisation que ce soit, gouvernementale ou autre, de compromettre les données des utilisateurs de Chrome. Nous avons mis en place des protections contre ce problème spécifique et nous prendrons toujours des mesures pour protéger l’ensemble de nos utilisateurs " ajoute Parisa Tabriz, Senior Engineering Director, Chrome.

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement du Kazakhstan tente d’intercepter le trafic Internet de ses habitants. En 2015, il a tenté d’inclure un certificat racine dans le programme “Mozilla’s trusted root”. Après avoir découvert que les autorités kazakhs avaient l’intention d’utiliser ce certificat pour intercepter les données des utilisateurs, Mozilla avait alors refusé la requête. Peu de temps après, le gouvernement a forcé les citoyens à l’installer manuellement, mais cette tentative a échoué après que différentes organisations ont intenté une action en justice. Mozilla et Google déploieront une solution technique unique à leur navigateur respectif. Pour plus d’informations, veuillez consulter les liens ci-dessous.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants