Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Monsieur Jean-Paul Laborde devient directeur du Centre d’Expertise Lutte contre le terrorisme

novembre 2017 par Marc Jacob

A l’heure où la menace terroriste est très élevée, où les Sentinelles sont déployées sur le territoire national et où les hommes politiques débattent du retour des djihadistes français, le Centre d’Expertise Lutte contre le terrorisme se dote d’un directeur.

En décembre 2015, en partenariat avec le Conseil de sécurité de l’ONU (DECT), la SNCF et la Fondation Saint-Cyr, les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan ont créé le Centre d’Expertise Lutte contre le terrorisme (CELT).

Monsieur Jean-Paul Laborde, directeur exécutif du Comité contre le terrorisme et Sous-secrétaire général de l’ONU de 2013 à 2017 en a pris la direction. Auparavant et pendant 22 ans, monsieur Laborde a occupé au sein du système judiciaire les fonctions de juge d’instruction, procureur de la République Chef de l’Inspection des Services Pénitentiaires et Conseiller à la chambre criminelle de la Cour de cassation.

« Les problématiques inhérentes à la lutte contre le terrorisme ont évolué d’une manière exponentielle durant ces dernières années » indique monsieur Laborde. « D’une politique seulement répressive et nationale, et en tout cas au maximum régionale, nous sommes passés à une menace mondialisée dont aucun État, aucun individu, aucune société ne peut se dire à l’abri. La menace a changé de dimension, d’échelle, les paramètres sont différents et sans une concertation et des mesures internationales puissantes, nous n’en viendrons pas à bout. Dans ce contexte, la recherche est essentielle. Il faut qu’elle porte non seulement sur les causes du terrorisme et les facteurs de radicalisations mais aussi sur les méthodes pour les contrer et pour procéder à la déradicalisation des personnes qui reviennent des zones de combat et des moyens de faire face, en dernier ressort, à leurs attaques. Il faut absolument avoir des études précises sur les différents éléments. » Le CELT réunit environ 3 fois par an les professionnels du secteur et constitue un outil de partage et d’élaboration de stratégies globales à l’échelle nationale, européenne et internationale. Il s’appuie, au sein des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan sur son centre de recherche, le CREC, regroupant une équipe pluridisciplinaire de professeurs et chercheurs militaires et civils de haut niveau. S’est ainsi tenu le 9 novembre 2017 un colloque présidé par le chef d’Etat-major de l’armée de Terre, le général d’armée Jean-Pierre Bosser, sur la militarisation de la lutte contre le terrorisme. De même, une journée se déroulera le 21 décembre prochain sur le thème du financement du terrorisme.

A propos du Centre d’Expertise Lutte contre le Terrorisme (CELT)

Résolument orienté vers des travaux à vocation opérationnelle, le centre vise à fédérer les réflexions et les recherches sur les différents aspects de la lutte contre le terrorisme (juridiques, sociologiques, etc…). Le cycle des activités est défini annuellement par le conseil scientifique et prend les formes suivantes :
- Séminaires de spécialistes du domaine
- Publications dans des revues spécialisées
- Organisation de cycles de formation au profit de partenaires institutionnels et académiques
- Publications d’ouvrages et de documents de référence




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants