Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Micarna prend goût à une virtualisation de bout en bout de ses systèmes informatiques industriels avec DataCore

janvier 2013 par Marc Jacob

Pour sécuriser et assurer la haute disponibilité de ses données critiques d’usines, Micarna a mis en place un Plan de Continuité d’Activité (PCA) avec l’hyperviseur de stockage DataCore et l’hyperviseur de servers VMware. L’infrastructure virtuelle prend en charge des applications métier critiques telles que SAP, Exchange et SQL.

Fondée en 1958 et appartenant au groupe Migros, Micarna est aujourd’hui l’une des principales entreprises suisses de transformation de la viande dont le siège social se situe à Courtepin. Pour exercer ses activités, elle dispose de 6 usines de transformation. Son objectif majeur consiste à produire à un prix concurrentiel des articles d’une qualité irréprochable - qu’il s’agisse de viande, de volaille ou de poisson. Sa devise "Simplement meilleur" est une promesse tant vers l’extérieur qu’un devoir en interne.

La société assume ses responsabilités aussi bien à l’égard des consommateurs qu’envers ses quelques 2300 collaborateurs. Elle s’engage constamment en faveur de la protection de l’environnement et des animaux, et entretient de véritables relations de partenariat avec ses fournisseurs.

Leader suisse en matière de qualité et de sécurité, Micarna propose un assortiment de plus de 4500 produits. Cette variété unique fait la part belle aux spécialités helvétiques régionales et saisonnières pour sa clientèle.

L’industrie en général, tous secteurs confondus, a connu des transformations profondes au fil des dernières décennies. Les entreprises doivent s’adapter continuellement aux nouvelles normes et respecter les obligations légales qui ne cessent d’augmenter. Le secteur agroalimentaire en particulier, demande une gestion optimisée des stocks et une traçabilité pointue des marchandises.

Beaucoup de tâches qui se faisaient manuellement auparavant, sont désormais automatisées. Il en résulte une forte montée en puissance de l’informatique industrielle.

Les applications métier de plus en plus performantes nécessitent des systèmes informatiques toujours plus robustes et fiables, et des espaces de stockage très importants pour faire face à l’explosion des données liées aux systèmes de production, transport, logistique, traçabilité, étiquetage, magasins automatiques etc. Ces données doivent souvent être hautement disponibles et accessibles, d’autant plus dans un secteur travaillant avec des produits ultra-frais, qui doivent être livrés le jour même, comme c’est le cas chez Micarna.

« Le recours à la technologie est de ce fait indispensable à la bonne marche et au succès de l’entreprise. Il faut savoir que chez Micarna, on compte désormais davantage d’ordinateurs dans les usines de production que dans les bureaux », explique M. Olivier Bovel, Responsable IT chez Micarna SA. « Une interruption du système reviendrait à paralyser la chaîne de production et mettrait au chômage technique des centaines de personnes. »

Pour éviter cela, une équipe IT de 12 personnes veille au bon fonctionnement du système informatique.

Défi

Jusqu’en 2008, ce système se composait alors d’une trentaine de serveurs physiques (DELL), sécurisés en Raid 5 et fonctionnant sous Windows, hébergeant toute la bureautique (Microsoft Office), messagerie (Microsoft Exchange), bases de données (Microsoft SQL) et applications métier critiques sous SAP. Le matériel arrivant en fin de cycle de vie, la société a dû procéder à un renouvellement de son parc.

Ses besoins étant de plus en plus élevés en termes de puissance, de serveurs et de capacités de stockage, l’entreprise décide dès lors d’une refonte complète de son architecture informatique. Pour prévenir les évolutions futures, elle souhaite s’appuyer sur un système virtualisé.

La société Micarna démarre la refonte de son infrastructure par le remplacement de ses serveurs physiques. Deux serveurs VMware ESX, rattachés à une baie EMC CX4, permettent de créer facilement des machines virtuelles. L’année suivante, Micarna investit dans une seconde baie EMC CX4 et dispose alors d’un système redondant, performant et très flexible au niveau des serveurs : en cas de soucis, les machines virtuelles ESX basculent automatiquement, apportant de la sécurité et un premier degré de haute disponibilité au système informatique de l’entreprise.

« Côté serveurs, c’était vraiment super dès que nous avions migré nos machines sous VMware ! », s’exclame M. Bovel. « Cependant, comme les baies de stockage restaient dédiées aux serveurs, cette infrastructure ne permettait pas encore la mise en miroir synchrone du stockage. Également, les SAN restaient trop lourds et compliqués à gérer par notre équipe interne. Nécessitant l’intervention de spécialistes, nous devions toujours faire appel à nos partenaires externes pour préparer les scripts et basculer manuellement le système si nécessaire. »

La société décide alors de passer à l’étape suivante et cherche des solutions pour virtualiser son stockage.

Choix de la solution

Conseillée par son partenaire intégrateur Uditis, Micarna évalue la solution de DataCore Software.

Cette solution, 100% logicielle, complètement ouverte et indépendante des infrastructures matérielles, applicatives et réseaux en place, répond à tout point de vue aux préoccupations et pré-requis du client. De plus, la solution permet la mise en place d’un véritable Plan de Continuité d’Activité (PCA), en mettant les deux SAN en miroir synchrone, assurant ainsi un degré maximal de haute disponibilité et d’accessibilité des données.

Le choix de la solution est validé fin 2009 : Micarna s’équipe de 2 hyperviseurs de stockage DataCore, pouvant gérer jusqu’à 10 téraoctets de données chacun.

Déploiement de la solution

Un nœud de l’hyperviseur du stockage DataCore a été installé et rattaché à une baie EMC ainsi que deux serveurs ESX² dans les deux salles informatiques de Micarna à Courtepin. L’installation effectuée par l’intégrateur UDITIS n’a duré que 3 jours, incluant :

· les configurations, paramétrages divers, tests de fonctionnement

· le transfert de compétences à un membre de l’équipe IT Micarna, M. Laurent Progin, désormais en charge de l’administration du stockage.

Bénéfices de la solution

L’un des nombreux avantages de la solution qui séduit Micarna est la fonctionnalité de ‘Thin Provisionning’, développée et lancée il y a une dizaine d’années par DataCore Software. Cette fonction permet d’affecter des capacités de stockage automatiquement selon l’évolution des besoins.

La solution DataCore offre également la possibilité de hiérarchiser les données en fonction de leur nature et de leur criticité, afin de leur affecter des volumes et des types de stockage adéquats, au meilleur ratio performance / coût.

Dans le cadre du Plan de Continuité d’Activité (PCA), grâce à la fonction Failover / Failback de DataCore, lorsqu’une baie est hors service, par incident ou arrêt volontaire, la seconde baie prend automatiquement le relais. Les données étant simultanément écrites sur les 2 baies, le changement de baie se fait sans arrêt de production, de façon transparente pour les utilisateurs finaux. De retour à l’état initial, les deux systèmes se resynchronisent automatiquement, sans intervention humaine et sans aucune perte de données.

« Une fois installée, la solution de DataCore est très souple et simple à utiliser, et permet à notre équipe interne de gérer nos SAN et tout autre type de stockage via une console d’administration unique désormais », souligne M. Bovel. « Pour des problèmes plus pointus, nous pouvons à tout moment nous appuyer sur notre partenaire spécialisé. De plus, DataCore propose un Service Support 24/7 de qualité et très efficace, comme nous avons pu déjà le constater en situation réelle… »

Début 2010, peu après l’installation de la solution DataCore, Micarna a dû effectivement faire face à un problème majeur sur son site de Courtepin. Une erreur humaine survenue lors d’une maintenance a provoqué une coupure électrique générale dans tout le bâtiment où se trouvaient alors les deux salles informatiques, y compris les circuits de secours. Lorsque le problème fut résolu, les SAN ne remontaient plus. Micarna dut appeler le Service Support de DataCore. A distance, celui-ci identifia le problème et redémarra le système en moins d’une heure. La panne ayant eu lieu un soir de semaine, période calme pour la production, l’incident passa quasiment inaperçu pour les utilisateurs.

Depuis, Micarna a décidé de déménager l’un des deux SAN dans une nouvelle salle dans un bâtiment distant de 800 mètres, disposant ainsi d’un système redondant de bout en bout. Depuis, Micarna n’a rencontré aucune autre difficulté qui aurait pu engendrer un arrêt de système.

Grâce à DataCore, Micarna peut aussi paramétrer des volumes de données moins critiques, de façon à ce qu’ils soient toujours intégrés dans le premier SAN, mais exclus de la réplication sur le second. Ces volumes sont alors transférés directement sur une baie de sauvegarde.

Pour gérer ces sauvegardes (quotidiennes, hebdomadaires et annuelles), sur une baie IBM avec des disques SATA, Micarna utilise le logiciel BackUp Exec de Symantec. Les données sont ensuite archivées sur bandes pour une durée légale de 10 ans.

Bilan

« Les hyperviseurs de stockage DataCore ont considérablement amélioré les performances de notre infrastructure informatique. Il est très appréciable de pouvoir compter sur cette solution en cas de défaillance de notre SAN. La sécurité apportée par DataCore, autant par les capacités de son logiciel que par la qualité de support de leur équipe et partenaires, nous rend sereins quant à la gestion des nombreuses données informatiques centralisées sur le site de Courtepin », conclu M. Bovel.

Projets à venir

En termes de capacités de stockage, la société utilise à présent près des 10 TB livrés par licence. Toutefois, la migration de la partie bureautique et messagerie dans un nouveau système IT centralisé au siège du groupe Migros à Zurich est prévue pour fin 2012. De ce fait, Micarna pense pouvoir libérer près de 30% de ses capacités de stockage, et ainsi bénéficier d’une autonomie pour les trois ans à venir.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants