Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Megève choisit la solution Pydio pour le partage de ses fichiers volumineux

juin 2017 par Emmanuelle Lamandé

La mairie de Megève choisit la solution de partage et de synchronisation de fichiers de la société française Pydio, pour échanger les fichiers volumineux et répondre aux exigences de productivité et de conformité.

Comprenant prés de 3400 habitants, la ville de Megève a un statut particulier, avec un afflux de population pouvant atteindre 80 000 résidents en haute-saison. Un défi logistique et de gestion relevés par une équipe de 300 agents municipaux.

Pour le support informatique, ils peuvent compter sur une direction des systèmes d’information solide et polyvalente. Elle gère 220 postes de travail, 40 serveurs virtuels et 60 switchs reliés à la fibre. Parmi ses attributions, la DSI est en charge de trouver et de déployer les meilleurs outils de productivité aux différents métiers (communication, ressources humaines, comptabilité, élus...). Comme toute entreprise ou collectivité locale, la ville de Megève a besoin de communiquer et de partager des fichiers en interne, comme en externe. C’est le cas du service communication à travers la création du magazine de la ville ou des opérations ponctuelles de promotion pendant la saison touristique, mais également du service en charge de l’urbanisme. Ces activités nécessitent des échanges de données de grande taille (maquettes, plans, vidéos).

Pour répondre au transfert et au partage d’importantes pièces jointes, la ville de Megève avait installé dans un premier temps un serveur FTP sécurisé et une solution Open Source. Il y a 2 ans, la DSI de Megève s’est interrogée pour évoluer vers une solution plus en ligne avec les exigences de conformité et de sécurité. « Nous ne souhaitions pas des offres de Cloud public en raison de problèmes légaux et des impératifs de sécurité », explique Jean-Philippe Marin, DSI de la ville de Megève. Face aux offres des prestataires américains bien connus, le responsable souhaitait uniformiser et réinternaliser les échanges de pièces jointes volumineuses.

Après une analyse de marché, le choix s’est porté sur la société française Pydio. Cette dernière offre une solution de fichiers partagés sécurisés. Elle opère sur l’infrastructure de la collectivité et non pas sur le Cloud public. Administrés par dossiers et/ou profils avec une gestion fine des droits, les contenus sont partageables et synchronisables depuis tous les terminaux fixes et mobiles de la collectivité territoriale. La DSI a été sensible à ces arguments qui répondaient « aux exigences de localisation des données et de gestion des droits d’accès pour garder le contrôle des échanges ». La nationalité française de Pydio a été un plus dans cette volonté. De même, « la simplicité d’usage de l’application était au rendez-vous », reconnait la direction des systèmes d’information. Détail supplémentaire et apprécié par la ville, le service a pu être personnalisé aux couleurs de Megève, « les agents ont ainsi accès au service dans leur espace personnel mis à disposition par la municipalité ».

L’intégration de Pydio s’est déroulée rapidement. Après un test sur un environnement de pré-production, la DSI de Megève décide alors de basculer rapidement le service en production. « Il n’y a eu aucun souci dans le déploiement et les seules perturbations ont été résolues par le support de Pydio, très réactif et compétent », constate Jean-Philippe Marin. Le choix s’est porté sur une licence de 100 postes. « Pour le moment, cela suffit au regard du nombre d’agents qui utilisent la solution », poursuit le responsable.
Si l’intégration technique s’est déroulée sans difficultés, un effort particulier a été mené auprès des agents et des prestataires externes, qui « avaient l’habitude de se servir d’autres solutions connues sur le marché, mais ne répondant pas à nos contraintes de conformité et de sécurité » raporte Jean-Philippe Marin. Un accompagnement au changement et une dose de persuasion ont eu raison des dernières résistances en interne, comme en externe.

Après 2 ans d’utilisation de Pydio, les bénéfices sont au rendez-vous pour la vingtaine d’agents de la ville de Megève. Fluidité, productivité, uniformité et sécurité sont les maîtres mots. Parmi les consommateurs de Pydio, on retrouve notamment le service de la communication de la ville. « Avec une forte orientation touristique, nous produisons beaucoup de contenus destinés au public. Ces contenus comprennent des fichiers volumineux (maquettage, BAT, photothèque) que nous envoyons à nos partenaires imprimeurs par exemple et Pydio a parfaitement su les gérer », remarque Fabienne Cordet-Evrard, responsable de la communication et des relations presse à la mairie de Megève. Elle salue aussi « l’intégration de Pydio dans l’espace personnel des collaborateurs au sein de la Megève Box facilitant l’adoption par les agents ». Idem pour les prestataires externes qui ont accepté d’utiliser le service de Pydio au lieu de se servir d’autres solutions. « Nous avons réussi à uniformiser les usages de transferts de dossiers volumineux avec un contrôle accru et une grande fiabilité », salue Jean-Philippe Marin. Aucune limitation de taille de fichiers n’a été constatée, « il arrive souvent que les cabinets d’études travaillant sur des plans en 3D transfèrent des dossiers d’environ 40 Go dans le cadre d’appels à projet en matière d’urbanisme ».




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants