Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Marty Leamy et Juliette Sultan, Check Point : Les RSSI ne peuvent plus faire de compromission sur la sécurité

avril 2008 par Marc Jacob

Check Point a annoncé à l’occasion de la RSA Conference le lancement de la nouvelle version d’IPS1. Marty Leamy, Vice President Americas Field Operation, et Juliette Sulant, head of Global Marketing de Check Point, rencontrés sur leur stand, analysent le marché américain de la sécurité. Aujourd’hui, les RSSI ne peuvent plus faire de compromission sur la sécurité, du fait des législations de plus en plus contraignantes.

Marty Leamy et Juliette Sultan

GS Mag : Quelles sont les préoccupations de vos clients américains ?

Marty Leamy et Juliette Sultan : Les RSSI américains sont concernés par la norme PCI, la protection des données sensibles sur tous les outils de communications qui sont utilisés dans leur entreprise. Nous avons à ce sujet produit un livre blanc qui donne des informations stratégiques. De plus, la législation américaine oblige les entreprises qui ont perdu des données à communiquer publiquement cette information. Ce qui peut poser des problèmes importants en termes d’image mais aussi d’éventuelles compensations financières.

GS Mag : Que présentez-vous à l’édition 2008 de la RSA Conference ?

Marty Leamy et Juliette Sultan : A l’occasion de la RSA Conference, nous venons d’annoncer la sortie d’IPS1, notre solution de détection d’intrusion. Le point fort de cette nouvelle version est qu’il simplifie considérablement le management. Nous avons intégré des rapports de log d’anomalies qui sont utilisables sur tous les produits de notre gamme. Avec cette nouvelle version, il est aussi possible de renforcer le niveau de sécurité sans perdre en débit. Cette nouvelle version permet comme toujours de sécuriser le SI sans compromission.

GS Mag : Quel est votre avis sur cette édition de la RSA Conference ?

Marty Leamy et Juliette Sultan : C’est Le salon de la sécurité américain. On y rencontre de très nombreux clients et prospects.

GS Mag : Thierry Rouquet, le CEO d’Arkoon, estime que le débat entre Asic et processeur généraliste est clos avec la mise sur le marché de chip double corps. Qu’en pensez-vous ?

Marty Leamy et Juliette Sultan : Il a tout à fait raison. Dans ce domaine, nous travaillons avec Intel, et il est vrai que les nouveaux processeurs mis sur le marché sont mieux adaptés à la sécurité. Pour notre part, nous améliorons sans cesse nos softs pour rendre les traitements d’informations toujours plus rapides.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Marty Leamy et Juliette Sultan : Nous sommes un « Pur » acteur de la sécurité. Nos solutions permettent de sécuriser le SI jusqu’au end point. Nos plateformes de management sont de plus en plus simples. Les RSSI ne peuvent plus faire de compromission sur la sécurité et doivent donc travailler avec de véritables acteurs du marché.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants