Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Manutan utilise les solutions Attack Mitigation Solution de Radware

octobre 2017 par Marc Jacob

Radware® annonce que le groupe Manutan utilise la solution de blocage des attaques Attack Mitigation Solution (AMS) de Radware pour maintenir la haute disponibilité de son infrastructure IT. Manutan a choisi l’offre complète de Radware, avec blocage des attaques SSL, pare-feu WAF (Web Application Firewall) et blocage des attaques par déni de service distribuées (DDoS) et hybrides, qui inclut un abonnement aux services de protection cloud.

Etabli partout en Europe avec plus d’un million de clients à son actif, Manutan est l’un des plus grands fournisseurs B2B d’équipements industriels et de bureau et de consommables. Désormais, la plupart des ventes de Manutan se fait via des plates-formes e-commerce. L’activité dépend donc de la disponibilité des services web, ainsi que des services téléphoniques et de fax virtualisés, ses principaux outils de fonctionnement.

Subissant un nombre croissant d’attaques DDoS, Manutan avait besoin d’une solution qui empêcherait des hackers d’exploiter de possibles compromissions zero-day de sa plate-forme e-commerce. Manutan souhaitait déployer une solution de blocage des attaques offrant une latence minimale, assurant une couverture de tout l’éventail des attaques et nécessitant une intervention humaine minimum. Manutan a opté pour la solution Radware AMS (Attack Mitigation Solution) en soutien de sa plateforme e-commerce et de ses systèmes ERP (Enterprise Resource Planning), de téléphonie et e-mail.

« La faible latence est une condition sine qua non dans le secteur du e-commerce. Les enquêtes montrent que la plupart des visiteurs d’un site web quitte la page si elle ne charge pas assez vite. Ce sentiment de frustration se traduit au minimum par une diminution des taux de conversion », explique Éric Thierry, RSSI chez Manutan. « Grâce à la technologie d’analyse comportementale avancée de Radware, AMS bloque rapidement et précisément le trafic malveillant sans aucune interruption de service. Et alors que la plupart des fournisseurs achemine le trafic vers leurs services cloud, Radware AMS fixe des règles totalement automatisées qui n’acheminent le trafic vers les systèmes de blocage que lorsqu’une attaque est effectivement détectée. La combinaison de leur technologie de machine learning avec leur solution de blocage hybride nous permet de profiter du meilleur des deux mondes : intervention humaine minimum et tranquillité d’esprit maximum, avec l’assurance pour nos clients de performances exceptionnelles. »

« Les entreprises du secteur de la vente au détail doivent absolument protéger leurs sites web et garantir une totale disponibilité et des temps de réponse courts à leurs clients », explique Jean-Charles Labbat, Directeur France de Radware. « Le ralentissement des performances leur coûte cher, en termes de réduction des taux de conversion et de dégradation de l’image de marque. C’est pour cette raison que les entreprises ne peuvent pas se permettre de baisser la garde. Et vu l’intensification des attaques, il leur faut des solutions automatisées de blocage des attaques DDoS capables de faire face aux frappes les plus intensives. »

A propos du Groupe Manutan
Groupe familial créé en 1966, Manutan figure parmi les leaders européens de la distribution multicanale d’équipements et consommables pour les entreprises, les collectivités et les artisans. Son offre de produits et services, l’une des plus larges d’Europe, lui permet de couvrir l’ensemble des besoins de ses clients et de les accompagner dans l’optimisation de leurs achats indirects. Avec 25 filiales implantées dans 17 pays d’Europe, le Groupe compte plus de 2 200 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 683 millions d’€ en 2015/2016. Manutan France a été labellisée “Great Place To Work” 2017.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants