Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Lionel Goussard, SentinelOne : Nous redéfinissons les mécanismes de cyberprotection

janvier 2017 par Marc Jacob

Lors de l’édition 2017 du FIC, SentinelOne présentera son offre de solution pour lutter contre toutes les formes avancées de programmes malveillants, y compris ceux utilisés lors des attaques par ransomware. Pour ce faire, SentinelOne s’appuie sur un moteur de détection basé sur le comportement associé à des technologies qui permettent de limiter l’impact de l’attaque et de remédiation. Lionel Goussard, Regional Sales Manager de SentinelOne considère qu’à travers une approche unique et novatrice de son entreprise, elle redéfinit les mécanismes de protection.

Global Security Mag : Quel est l’objectif de votre participation au Forum International de la Cybersécurité 2017 (FIC) ?

Lionel Goussard : Notre premier objectif est de rencontrer les organisations afin de comprendre leurs préoccupations, leurs besoins liés à la lutte contre les nouvelles menaces. Le second, est d’exposer notre approche novatrice pour y faire face.

GS Mag : Quelles sont les solutions de cybersécurité indispensables pour une administration ou une entreprise ?

Lionel Goussard : A l’heure ou la sophistication des menaces présentent des techniques de camouflages, de mutations, d’attaques infectant la mémoire des systèmes, les solutions traditionnelles deviennent clairement inefficaces.
Les attaquants ont rapidement réalisé que leurs techniques d’attaques devaient pouvoir contourner les environnements « Sandboxing », leurs codes malveillants ne s’exécutant que sur les systèmes cibles. De plus, les sources d’infection sont nombreuses et variées : réseau d’entreprise, réseaux sociaux, applications cloud, clés…

Il est par conséquent nécessaire de recourir à une nouvelle approche sécuritaire pour détecter les menaces ciblant les postes et serveurs. Une méthode unique, dites de nouvelle génération, analyse les comportements directement sur les postes et serveurs afin d’identifier toute activité malicieuse.
SentinelOne a choisi d’être au plus près des éléments à protéger en offrant des fonctionnalités étendues.
Reconnue comme visionnaire par le Gartner (Magic Quadrant for Endpoint Protection Platforms de Février 2016) la technologie SentinelOne se concentre sur cinq axes majeurs pour garantir la protection de vos équipements :
• La détection
• La prévention
• La mitigation
• La remédiation
• L’analyse forensics

De notre point de vue et compte tenu du contexte, une approche tel que celle de SentinelOne va s’avérer nécessaire pour lutter efficacement contre les malwares, attaques de type Exploit et Live.

GS Mag : Quelles sont les principales préoccupations de vos clients ?

Lionel Goussard : Lors des entretiens que nous avons pu réaliser, la préoccupation première concerne les attaques de type ransomware.
En plus des attaques liées à l’évasion de données toujours actives, on constate une recrudescence des rançongiciels. Les pirates raccourcissent le processus en évitant le recèle et ponctionnant directement la victime.
Les entreprises et organisations en sont les premières victimes.
La perte de données par évasion ou par chiffrement sont clairement les sujets de discussions avec nos clients.

GS Mag : Selon vous, comment la menace va t-elle évoluer en 2017 ?

Lionel Goussard : En octobre 2016, SentinelOne a sollicité l’agence Vanson Bourne afin de mener une enquête auprès de 500 décideurs spécialistes de la cybersécurité travaillant au sein d’organisations comptant plus de 1000 employés aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en France et en Allemagne.
Près de la moitié (48 %) des personnes interrogées affirment que leur organisation a subi une attaque par ransomware au cours des 12 derniers mois, la majorité (94 %) a déclaré que ces attaques ont eu un impact sur leur organisation. (Résultats complet de l’étude disponible via le lien : https://go.sentinelone.com/rs/327-M...)
Cette tendance est forte et ne devrait pas s’inverser en cette année 2017, bien au contraire. Les cybercriminels vont continuer à cibler les postes et les serveurs, tout OS confondus (Microsoft, Apple, Linux) mais aussi les équipements de type tablettes, smartphone (Android, IOS) et plus globalement les objets connectés.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?

Lionel Goussard : Le paysage des menaces et des solutions pour y faire face sont en pleine évolution. SentinelOne, à travers une approche unique et novatrice, redéfini les mécanismes de protection.

Confiant de notre technologie, SentinelOne est d’ailleurs l’un des seuls acteurs à proposer une cyber-garantie.

J’invite les lecteurs à nous rencontrer afin que nous puissions échanger sur leurs réflexions et leur démontrer l’efficacité de SentinelOne.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants