Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les petites entreprises restent les plus vulnérables : 76% ne sont pas préparées à la gestion d’une cyber-attaque

décembre 2019 par Hiscox

Selon le dernier rapport Hiscox Petites entreprises et risques cyber, 47 % des TPE et PME ont été victimes d’un cyber-incident l’an dernier (VS 33% en 2018). Une forte progression des risques cyber (+ 14 points) qui place les entreprises de moins de 50 collaborateurs en situation de grande vulnérabilité. Les chiffres clés du rapport mettent en évidence la fragilité des petites entreprises face à la cyber menace :

• Des cyber-attaques qui coûtent de plus en plus cher : le coût moyen d’une forte attaque a été multiplié par trois en un an, passant de 3000 euros à 9 000 euros. En effet, une cyber-attaque peut avoir de nombreuses conséquences qui constituent la partie immergée de l’iceberg : perte de revenus, chômage technique, atteinte à la réputation, etc …

• Des dépenses en cyber sécurité en baisse : Tandis que la menace n’a jamais été aussi présente, 21% des petites entreprises déclare vouloir réduire leurs dépenses consacrées aux cyber risques de 5% ou plus au cours de l’année à venir.

• Un temps de réaction plus élevé chez les petites entreprises : Les TPE/PME identifient moins rapidement leurs failles : plus d’une journée est nécessaire à 11% des petites entreprises sondées pour identifier un cyber-incident.

• Une faible capacité de gestion des cyber-risques : 76% des petites entreprises sont novices dans la gestion des cyber risques et ne connaissant pas bien les bonnes pratiques à adopter en la matière.

• Un nombre limité de cyber ressources : Si la moitié des petites entreprises considère la cyber sécurité comme une priorité majeure (56%), seule une sur trois a un responsable (28%) voire une équipe dédiée en son sein (22%).
La mise en place d’une stratégie de cyber sécurité, pour se préparer au mieux aux attaques, devient donc une priorité non plus seulement pour les grandes entreprises mais également plus petites car plus vulnérables. La sensibilisation des collaborateurs et prestataires est un élément clé :

« Plus des deux tiers des sinistres cyber déclarés sont partiellement, ou totalement attribuables à l’erreur d’un collaborateur. La formation est donc l’un des moyens les plus efficaces pour prévenir les incidents de cyber-sécurité » commente Astrid-Marie Pirson, Directrice technique de la souscription chez Hiscox France.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants