Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les données de santé : nouvelles victimes des pirates informatiques

mars 2018 par Fortinet

Les administrations publiques et autres organismes de réglementation ne cessent de s’affronter sur le terrain de la cybersécurité, et le secteur de la santé ne fait pas exception à la règle.

Les dépenses en innovations dans le secteur de la santé ne cessent de croître, mais c’est aussi le cas du champ d’action des cyberattaques. Les réseaux de santé incluent les cliniques, organismes dédiés et autres cabinets, mais également le conseil en ligne avec des experts de santé à distance, des environnements cloud et des appareils médicaux connectés autant au sein des hôpitaux que chez les patients.

Les organisations de santé reposent fortement sur le partage d’information auprès de plusieurs utilisateurs et départements. Par ailleurs, les patients et professionnels demandent un accès instantané aux informations médicales. Les appareils et stratégies traditionnels de sécurité ne suffisent plus à se protéger contre des attaques plus nombreuses et plus diversifiées. Les cybercriminels redoublent d’efforts pour cibler les données critiques au sein des réseaux de santé.

Fortinet, spécialiste en solutions de cybersécurité, a analysé les menaces qui pèsent sur le secteur de la santé. Les équipes de recherche du FortiGuard Labs ont en effet découvert qu’en 2017, la santé a subi près de 32 000 attaques (moyenne par entreprise), alors que la moyenne des autres secteurs se situe autour de 14 300 attaques. Près de la moitié des 10 menaces les plus importantes proviennent de botnets utilisant les appareils connectés compromis. Parmi les 10 vulnérabilités les plus exploitées dans le secteur de la santé, deux ont été découvertes dans des objets connectés.

La protection des données de santé est donc de plus en plus importante, car elles sont la cible de personnes malveillantes capitalisant sur la transformation numérique de ce secteur pour trouver d’autres points d’accès et d’autres techniques d’infiltration, et ainsi subtiliser ces données pour les utiliser à mauvais escient.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants