Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique





















Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le top 3 des fails de la Saint-Valentin, selon HMA !

février 2019 par Brad Poole, Consumer Privacy Advocate, chez HideMyAss !

Qu’il s’agisse de prévoir une surprise, de faire des recherches au sujet de son ex-partenaire, ou de visionner du contenu pour adultes, nos comportements en ligne peuvent rapidement gâcher le charme romantique de la Saint-Valentin. Et pour cause : interrogés par HMA !, 30 % des utilisateurs français ont admis avoir fait ce mois-ci des recherches qu’ils préfèreraient garder secrètes – notamment aux yeux de leurs chers et tendres. A l’occasion du jour le plus romantique de l’année, HMA ! dévoile les trois recherches embarrassantes des utilisateurs français susceptibles de gâcher ce moment :

L’ex

Près d’un français interrogé sur dix (8 %) admet avoir recherché en ligne un ex-partenaire – une recherche rendue de plus en plus facile par les media sociaux. Que la Saint-Valentin suscite un regain d’émotions pour un amour de jeunesse, ou simplement le désir de savoir s’il est passé à autre chose, rien ne pourrait gâcher davantage les projets romantiques avec un partenaire actuel que d’être surpris en train de se renseigner sur son ex.

La surprise ratée

Lorsqu’on les interroge sur les recherches qu’ils préfèreraient garder pour eux, 9 % des français admettent avoir recherché en ligne des articles coûteux, comme par exemple des bijoux, dans le cadre d’une surprise pour un proche. Mais ladite surprise pourrait être gâchée par une simple vérification de l’historique des recherches, ou par l’apparition d’une publicité ciblée, liée aux bagues de fiançailles par exemple, sur un ordinateur partagé.

Le contenu pour adultes

En France, 13 % des personnes de plus de 18 ans interrogées ont admis avoir recherché du contenu pornographique en ligne. Et bien qu’il n’y ait rien de mal à cela, se faire surprendre par un partenaire pourrait gâcher les projets les plus romantiques de la journée.

Pour Brad Poole, Consumer Privacy Advocate, chez HideMyAss !, et responsable de cette enquête, être incapable de garder pour soi le contenu de ses recherches, c’est prendre le risque de vivre un moment particulièrement gênant à l’occasion de la Saint-Valentin :

« Les relations amoureuses sont suffisamment compliquées pour que l’on doive en plus se soucier de toutes nos recherches en ligne. Une publicité ciblée ou un simple historique de recherche pourraient facilement faire oublier le romantisme d’un événement comme la Saint-Valentin, un anniversaire de mariage, ou celui d’une rencontre. Nous faisons tous des recherches que nous préférerions garder confidentielles, qu’il s’agisse de l’achat d’un cadeau surprise pour un partenaire, ou d’un peu de curiosité pour la vie d’un ex. Si ces recherches ne posent pas de problème en elles-mêmes, elles pourraient bien ruiner les plans de ce jour spécial si elles sont révélées. L’activation du mode anonyme ou incognito, ou de la fonction "Interdire le suivi" de son navigateur Internet, ou encore la mise en place d’un réseau privé virtuel (VPN), figurent parmi les moyens les plus simples de garder privées ses recherches en ligne. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants