Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le spam - Une entreprise qui ne connaît pas la crise…

janvier 2009 par Symantec

Quand les spammeurs vous souhaitent une bonne année Si certains prennent de bonnes résolutions pour faire de 2009 une meilleure année que les précédentes, d’autres ont décidé de ne rien changer. C’est le cas des spammers pour 2009.

A la fin de l’année 2008, Symantec a remarqué une baisse perceptible du nombre de spams après la fermeture d’une société américaine, McColo, qui était jusqu’alors responsable de près de la moitié des spams dénombrés sur la Toile. Cependant, selon le rapport Symantec sur le spam du mois de Janvier 2009, le nombre de spams n’a finalement que peu baissé ! En effet, le nombre total de spams correspond à 80% des spams recensés avant la fermeture de McColo, notamment à cause de l’activité d’anciens et de nouveaux réseaux de PC zombies, toujours actifs sur la Toile.

L’année 2009 vient à peine de commencer et on dénombre déjà de nombreuses attaques contre nos chères boîtes mails. Ainsi, un hacker isolé a usurpé l’identité d’une célèbre banque pour envoyer des cartes de vœux. Ce faisant, il a demandé aux internautes d’entrer leurs données personnelles afin de recevoir des renseignements concernant une importante fraude bancaire. De nombreux internautes soucieux de leur sécurité informatique et bancaire ont cliqué sur le lien et ont été pris au piège de la fraude bancaire dont ils voulaient se protéger.

Les spammeurs ne connaissent pas la crise

2009 sera sans doute une année difficile pour beaucoup, à l’exception des spammeurs. Nombre d’entre eux vont profiter de l’actualité économique et en particulier de la crise pour augmenter leurs attaques. Ainsi, Symantec a découvert que certains spammeurs adaptaient les objets de leurs mails en fonction de l’actualité. Par exemple, des objets de mail tels que « Faire face à la crise : gagnez 500 $ et plus en une semaine ! » ou encore « J’ai trouvé un nouveau travail [+de 500$ par semaine] », ont été identifiés par Symantec comme des tentatives pour attirer les internautes dans leurs filets.

Au cours de la dernière période analysée, de nombreux spammeurs ont profité de la popularité d’un réseau social bien connu sur Internet pour envoyer des spams imitant à la perfection les mails de notification envoyés par le site internet. Lorsqu’un internaute clique sur le lien contenu dans ce qu’il pensait être un mail d’informations provenant de son réseau social, il est redirigé sur un véritable groupe créé pour l’occasion par un spammeur en série, où il lui est demandé de compléter ses informations personnelles…Il est déjà trop tard !




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants