Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le programme d’études de la CNIL pour 2012-2013

septembre 2012 par CNIL

La Commission a validé les principaux axes du programme d’études de la CNIL pour 2012 et 2013. Ce programme aborde plusieurs thèmes : les pratiques de mise en ligne des photos et la perception de la reconnaissance faciale, l’émergence de nouveaux services de santé en ligne ou encore l’analyse de l’impact des nouveaux usages du numérique au travail. Ces thèmes feront l’objet de travaux internes d’analyse et de veille, ils alimenteront la feuille de route du laboratoire d’innovation et serviront de base à des partenariats ou des études externes.

Lors de sa séance plénière du 19 juillet dernier, la Commission a validé les principaux axes du programme d’études de la CNIL dans les domaines de l’innovation et de la prospective pour 2012 et 2013. Construit avec l’aide précieuse du Comité de la prospective nouvellement créé, ce programme servira de cadre à des travaux qui seront conduits par la Direction des Etudes, de l’Innovation et de la Prospective (DEIP).

Il prévoit en particulier le lancement de deux sujets prioritaires au second semestre 2012 :

- un travail autour des usages des photos et de la perception de la reconnaissance faciale
- une prospective de la biométrie dans la vie quotidienne à l’horizon 2020.

Deux chantiers exploratoires vont également être déployés par la DEIP dans les prochains mois :

- Le premier autour de la question de la santé et du bien-être dans le monde numérique, que bouleverse l’apparition de nombreux services nouveaux se trouvant souvent à la frontière entre le monde médical et la question du bien-être au quotidien : applications mobiles de santé sur smartphones, parfois avec des capteurs dédiés, services de réseaux sociaux centrés sur des communautés de patients, suivi et aide des malades de maladies chroniques, apparition de communautés pratiquant l’auto-mesure (Quantified Self)…

- Le second chantier ouvert se concentrera sur l’influence des usages numériques dans les relations de travail, l’atténuation de la frontière entre la vie privée et la vie professionnelle, notamment avec l’essor du "Bring your own device", c’est-à-dire l’utilisation, de plus en plus massive, des smartphones et tablettes personnels au travail




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants