Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le logiciel rdxLOCK d’Overland-Tandberg bloque les menaces pour la sécurité

octobre 2017 par Marc Jacob

Overland-Tandberg du groupe Sphere 3D Corp. présente son nouveau logiciel rdxLOCK à fonctionnalité RansomBlock, destiné à sa gamme de systèmes d’archivage sur disques amovibles RDX®. Une licence rdxLOCK est désormais proposée aux clients pour tout achat d’une cartouche RDX WORM. La fonctionnalité WORM (Write Once Read Many) équipe tous les disques amovibles RDX pour garantir la sécurité des versions. De plus, le logiciel rdxLOCK peut être déployé avec la fonction RDX RansomBlock afin de mieux protéger les systèmes RDX contre les programmes malveillants.

L’an dernier, plus de 4 000 attaques par rançongiciel ont été recensées quotidiennement, soit une augmentation de 16,7 % par rapport à l’année précédente. Dans le cadre de ces atteintes à la sécurité, 71 % des entreprises ont été infectées, dont 52 % par le biais d’intrusions dans leur logiciel antivirus. Dans pareil cas, le niveau de sécurité proposé par les programmes de sauvegarde et d’antivirus conventionnels ne suffit pas à protéger les données du réseau et les opérations en ligne.

Pour pallier ce problème, le logiciel rdxLOCK d’Overland-Tandberg est disponible pour tous les appareils RDX QuikStor® et QuikStation® équipés de cartouches RDX WORM. Ce programme permet de configurer les périphériques et appareils pour le stockage de données et les sauvegardes hors ligne, conformément aux exigences de la réglementation et des audits. La fonction complémentaire RansomBlock prémunit les cartouches contre les dommages provoqués par les logiciels malveillants, chevaux de Troie, cryptovirus et rançongiciels particulièrement dévastateurs.

RansomBlock interdit tout accès non autorisé aux données sur les disques RDX et empêche les logiciels malveillants de supprimer, renommer ou manipuler les données. Pour cela, les opérateurs peuvent octroyer des droits en écriture sur le support RDX WORM concerné sans avoir à reconfigurer les autres logiciels de sécurité. Les opérations de transcription et de modification automatiques par des logiciels non autorisés sont toutefois entièrement bloquées. De même, les utilisateurs peuvent, si nécessaire, changer le scénario de déploiement de leurs supports WORM et en ajuster le mode après un reformatage. Il est également possible de travailler sur différents postes et serveurs, puisque les licences sont rattachées exclusivement aux cartouches amovibles. Les cartouches RDX et le mode RansomBlock sont pilotables depuis n’importe quel logiciel de sauvegarde classique.

Veeam Backup & Replication a déjà fait l’objet de vérifications de compatibilité avec les systèmes RDX il y a plusieurs années. La solution proposée via ces deux gammes de produits dans le cadre d’un partenariat d’alliance technologique s’avère idéale pour les petites et moyennes entreprises.

L’utilisation de rdxLOCK avec les supports WORM en mode RansomBlock offre les avantages suivants :
• Protection fiable contre les virus et rançongiciels
• Intégration transparente dans les applications de sauvegarde
• Blocage automatique des attaques de virus et rançongiciels
• Création de listes noires et listes blanches pour les applications
• Compatibilité de n’importe quelle unité RDX ou RDX QuikStation avec les équipements tiers
• Prise en charge des systèmes d’exploitation Windows 7, 8, 8.1 et 10, ainsi que Windows Server 2008, 2008 R2, 2012, 2012 R2 et 2016
• Version d’essai de 60 jours dotée des fonctionnalités complètes, accessible sur le site www.tandbergdata.com

Le logiciel rdxLOCK peut être téléchargé et testé gratuitement pendant 60 jours. Les cartouches RDX WORM sont disponibles avec des capacités de stockage de 1, 2 et 4 téraoctets. La gamme de supports RDX WORM est accessible à partir de 544 EUR (prix public indicatif).




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants