Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le laboratoire d’AVG vient d’identifier de nouvelles menaces sur Facebook

juin 2010 par AVG

AVG Technologies, développeur de l’antivirus gratuit le plus utilisé dans le monde, annonce la découverte d’une nouvelle menace sur Facebook : « l’Hacktivisme Politique », ou l’utilisation non violente d’outils numériques illégaux ou à la limite de la légalité à des fins politiques. Au cours du week-end des 5-6 juin 2010, les chercheurs du laboratoire d’AVG ont relevé qu’un certain nombre de comptes Facebook avaient apparemment été piratés par des hackers turcs en représailles contre le récent incident consécutif au blocus à Gaza.

Les chercheurs du laboratoire d’AVG ont dans un premier temps repéré les menaces qui montrent que l’on est probablement en présence de deux personnes ou de deux groupes et que dans un deuxième temps il s’agirait de pirates informatiques turcs. Parmi les outils utilisés, citons les dégradations de sites web, les réacheminements, les attaques informatiques par saturation, le vol d’informations, les parodies de sites web, les sit-ins virtuels, le sabotage virtuel et le développement de logiciels.

« Le nombre de comptes piratés est assez faible, moins de cinquante à ce jour, ce qui laisserait à penser qu’il ne s’agit pas d’une attaque automatisée. Toutefois, le nombre augmente toujours mais lentement », déclare Roger Thompson, Directeur de recherche du laboratoire d’AVG. « A ma connaissance, c’est la première fois que Facebook est victime d’hacktivisme politique ».

Roger Thompson poursuit : « Etant donné que cette attaque est vraisemblablement menée par des pirates turcs, et qu’ils avaient revendiqué un record mondial pour avoir dégradé des pages de 37k en une seule journée, nous ne pouvons pas écarter l’idée qu’ils aient pu trouver un moyen automatisé de manœuvrer, et nous devrons donc faire preuve d’une vigilance accrue avant de cliquer sur un lien. ».

Cet hacktivisime sur Facebook est une nouvelle forme d’une série continue d’attaques malveillantes sur ce site de réseau social extrêmement fréquenté. AVG reconnaît l’influence que ces réseaux sociaux ont sur nos vies personnelles ainsi que professionnelles, et ne recommande pas d’abandonner l’utilisation de cette technologie. Néanmoins, AVG a quelques recommandations à vous faire pour que vous puissiez vous protéger au mieux :

• Assurez-vous de naviguer de façon sécurisée. AVG LinkScanner est un outil web gratuit qui vous permet d’identifier les menaces en temps réel et qui vous prévient si une page ou un lien est infecté, avant que vous ne cliquiez.

• Si l’on vous demande d’installer un lecteur pour voir une vidéo, il y a probablement quelque chose qui ne va pas. Rendez-vous plutôt sur le site officiel du lecteur vidéo et téléchargez-y directement l’application. Ne téléchargez jamais un fichier à partir de n’importe quel lien.

• Assurez-vous que votre antivirus et vos logiciels de sécurité soient à jour. Si vous n’avez pas d’antivirus, vous pouvez télécharger gratuitement AVG Free Edition ici.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants