Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le Rehazenter du Luxembourg choisit la technologie LEGIC

août 2008 par Marc Jacob

Marqué par sa réussite architecturale moderne et accueillant de nombreuses institutions prestigieuses - Parlement européen, Cour de justice européenne, grandes banques internationales – le quartier de Kirchberg au Luxemburg accueille depuis peu le nouveau Centre de Rééducation Fonctionnelle et de Réadaptation. A la recherche d’un système de fermeture sécurisé et flexible, le Centre a choisi la technologie de cartes à puces sans contact LEGIC et CES, le plus ancien fabriquant allemand de serrures à cylindres.

Doté de 72 lits pour ses 250 à 300 patients ambulants par jour, le Centre National de Rééducation Fonctionnelle du Luxembourg a de fortes exigences en termes de planification et de fiabilité de son système de fermeture. Son grand nombre de locaux (thérapeutiques administratifs et techniques, salles de consultation, pharmacie, salle de gymnastique et piscine, restaurant, salles de réunion), ses zones de stationnement pour véhicules etc. étaient autant d’éléments à prendre en compte pour sécuriser le système de fermeture du Centre.

C’est pourquoi le Centre a fait appel aux systèmes électroniques de sécurité CES OMEGA LEGIC, basés sur :

- la technologie de transpondeur moderne LEGIC
- l’expertise de CES en termes de serrures à cylindre

Dans ce cadre, le concessionnaire luxembourgeois Gilbert a conçu, fourni et mis en place pour le Centre une installation de mille unités alliant le système de fermeture mécanique « KM-6 » de CES et des cylindres électroniques OMEGA LEGIC. Se combinant parfaitement, ils offrent également l’avantage de pouvoir s’adapter à d’éventuelles nouvelles applications.

Une solution détaillée pour la complexité du système de fermeture Le système de fermeture consiste en une combinaison entre des cylindres mécaniques très complexes à marque déposée et des cylindres électroniques du type OMEGA LEGIC.

« Même si le système de fermeture du centre de rééducation s’est avéré plus complexe que prévu, tout le système fonctionne parfaitement », commente le responsable technique du bureau m3 architectes (ayant conçu le bâtiment), Jean-Marie Fautsch. Dans un premier temps, le bureau d’architectes avait planifié le concept de sécurité, puis le système de fermeture a été élaboré dans tous les détails et en étroite collaboration avec la direction technique du centre et les spécialistes du concessionnaire.

Selon Jürgen Simon, chef de projet responsable du bureau m3 architectes : « Dans le cadre de l’appel d’offres et de la planification, notre bureau a répondu aux exigences du centre de rééducation en ce qui concerne le système de fermeture. Comme les décisions détaillées concernant la répartition en sous-systèmes de fermeture et les autorisations d’accès ne peuvent généralement être réalisées que pendant la structuration courante du personnel par le maître d’ouvrage, c’est-à-dire après attribution du marché. C’est à ce moment là que nous avons clarifié les points concernant le concept de sécurité, le contrôle d’accès, la structure des différents services etc. Les décideurs définis par le maître d’ouvrage ont également été impliqués dans cette démarche. Ces opérations demandent beaucoup de travail. C’est la raison pour laquelle nous avons cherché (et trouvé) des solutions techniques souples pour le système de fermeture ».

Après plusieurs réunions d’harmonisation, un grand nombre de détails a pu être pris en compte. Stephan Bergmann, le spécialiste chez Gilbert pour les systèmes de fermeture, nous donne un exemple à ce sujet : « Pour les armoires de premiers secours à défibrillateurs, réparties un peu partout dans le centre, nous avions d’abord prévu les cylindres fournis par le fabricant des armoires. Mais selon cette solution, chaque médecin aurait dû disposer d’une clé complémentaire et la tenir à portée de main. Une solution beaucoup plus fiable et simple consistait à intégrer ces armoires de premiers secours dans le système de fermeture et à accorder l’autorisation de les ouvrir aux personnes compétentes. Bien entendu, nous avons également envisagé le cas dans lequel aucune personne autorisée ne serait disponible : Pour cela, il suffira de briser une vitre de l’armoire et de saisir la clé de secours, comme pour les bornes d’alarme incendie ».

Protection des appartements des patients par des cylindres LEGIC Un autre enjeu pour la conception du système de fermeture s’est présenté au sujet des appartements habités par des patients en rééducation à long terme qui s’y installent pour avoir leur environnement personnalisé dans le centre de rééducation avant de reprendre leur vie autonome en dehors de la clinique. Dans ce cas, les appartements doivent être accessibles pour le personnel soignant, les physiothérapeutes etc., tandis que l’accès doit être interdit aux personnes non autorisées afin de protéger les biens personnels des patients. Par conséquent, le client souhaitait avoir la possibilité de contrôler toutes les opérations de fermeture et, par conséquent, avoir un suivi de toutes les personnes ayant accès à ces appartements. Dans ce cas, la solution idéale et confortable consistait à utiliser le cylindre électronique OMEGA LEGIC de CES.

En outre, les cylindres LEGIC sont utilisés dans tout l’étage de l’administration et de la direction du centre de rééducation de Kirchberg, ainsi que dans les archives. Pour ces locaux, la direction a également exigé le contrôle des opérations de fermeture et la facilité d’utilisation du système.

Le transpondeur LEGIC possède des options pour de nombreuses applications. Elles comprennent, outre le contrôle d’accès, par exemple le paiement électronique dans le restaurant d’entreprise. Par ailleurs, un grand nombre d’applications peuvent être intégrées avec un minimum d’interventions par la programmation de l’organe de fermeture correspondant. Avec la variante « Time » (VdS-classe B) utilisée au centre de Kirchberg, les autorisations d’accès peuvent être accordées pour un certain temps tout en enregistrant chaque événement par un système d’horodatage, ce qui permet de retracer les différents accès aux locaux à tout moment.

Triple sécurité du boîtier de la clé pour les pompiers

De plus, certaines conditions significatives pour l’immeuble et les utilisateurs devaient être intégrées dans le système de fermeture. Ainsi, la clé passe-partout pour les pompiers devait être déposée dans la zone d’entrée du site de façon à être facilement accessible mais en même temps se trouver dans un endroit sûr. A cet effet, le boîtier de la clé pour les pompiers a été intégré dans un mur dans la zone d’accès. En cas d’alarme incendie, une trappe s’ouvre automatiquement permettant d’accéder à un cylindre de serrure pour lequel seuls les pompiers possèdent une clé. Ce n’est qu’après ouverture conforme de ce cylindre que les pompiers peuvent retirer la clé passe-partout.

Caractéristiques du projet :

Centre National de Rééducation Fonctionnelle et de Réadaption Rehazenter Luxembourg

Début de la planification : Janvier 2002
Pose de la première pierre : Avril 2004
Inauguration : Février 2007
Coût du projet : 90 millions d’euros
Surface utile principale : 12 900 m2
Volume de l’immeuble : 180 000 m3

Système de fermeture :

1 000 cylindres mécaniques du type « KM 6 » de CES avec marque déposée, complétés par des cylindres électroniques OMEGA LEGIC.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants