Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le Centre Hospitalier de Mâcon fait le choix de l’hyperconvergence avec MTI

mai 2018 par Thomas VEIL

En prévision de sa mutation en groupement hospitalier de territoire (GHT), le Centre Hospitalier de Mâcon fait le choix d’une évolution de son infrastructure, et mise sur la pérennité avec l’hyperconvergence, autour d’une architecture Nutanix, dans le cadre d’un projet piloté par MTI.

La nécessaire flexibilité d’un GHT

Établissement public de santé de référence pour le sud du Territoire de Santé de la Saône-et-Loire, aux frontières des régions Bourgogne et Auvergne-Rhône-Alpes, le Centre Hospitalier de Mâcon dessert une population de plus de 210 000 habitants. Son activité globale est assurée par 2 200 collaborateurs administratifs, médicaux et para-médicaux, répartis sur une dizaine de sites sur l’ensemble du Territoire.

Pour répondre aux besoins sanitaires du bassin de santé desservi, le Centre Hospitalier de Mâcon s’appuie sur un parc de 1 500 postes, clients légers Citrix ou PC portables, autour d’une infrastructure composée de 2 baies SAN, le tout géré par une direction informatique composée d’une dizaine de personnes.

Désigné comme site pivot du futur Groupement Hospitalier de Territoire Bourgogne Méridionale, avec le besoin de flexibilité et d’évolutivité qui en découle, le CH Mâcon décide, à l’occasion du renouvellement de son infrastructure, de se tourner vers l’hyperconvergence. Une solution qui offre en outre l’avantage de la linéarité budgétaire dans les cas de renforcement de l’infrastructure d’une part, mais également, d’autre part, une certaine souplesse quant aux équipes internes, qui ne sont pas forcément dédiées à l’infrastructure.

Au cours du second semestre 2017, l’équipe IT du Centre Hospitalier élabore un cahier des charges à partir d’une analyse des solutions existantes sur le marché : une phase au cours de laquelle l’équipe a également pu affiner ses besoins et ses attentes, avant d’officialiser son appel d’offre pour la mise en œuvre d’une infrastructure hyperconvergée en fin d’année.

Nutanix : rapidité de déploiement, simplicité d’administration

Parmi les réponses obtenues, une majorité écrasante proposait un environnement Nutanix, qui répondait parfaitement aux critères techniques avancés par le Centre Hospitalier dans son cahier des charges. Partenaire Dell de longue date et déjà connu par les équipes informatiques du Centre Hospitalier, MTI a rapidement été sollicité pour la mise en place d’un Proof-of-Concept sur la base de sa proposition.

« Cette première phase projet nous a permis de confirmer, outre la pertinence de l’offre sur un plan technique, la proximité et la confiance réciproques entre l’équipe MTI et la nôtre » se souvient Denis Teppe, Responsable du Service Informatique du Centre Hospitalier de Mâcon. « Échaudés par des expériences passés, nous étions rassurés face à une entreprise à taille humaine, une bonne réactivité et des valeurs partagées ».

Après une extension du réseau 10Gb existant vers des switchs Dell afin d’alimenter en 10Gb RJ les nouveaux serveurs hyperconvergés, l’appel d’offres est remporté par MTI et sa solution sur base Nutanix. « Notre nouvelle infrastructure se compose ainsi de 3 serveurs physiques DELL avec capacité RAM de 512 Go, du stockage Full SSD et des processeurs Intel de toute dernière génération » détaille Jean-Marie Mégard, Administrateur Système, Réseaux et Sécurité. « 3 nœuds qui forment un cluster unique dans la salle principale et qui vont progressivement héberger toute la production Citrix, ainsi que tous les PC virtuels sur l’infrastructure MS RDS ».

Très rapide grâce au POC préalable, la configuration de la solution a confirmé l’adéquation de la solution Nutanix avec les besoins de l’équipe informatique de réduire au strict minimum la gestion et l’administration de l’infrastructure. In fine, le projet aura mobilisé 2 personnes en interne pour son suivi, associées à un chef de projet et un ingénieur technique côté MTI.

« Et quand cela a été nécessaire, nous avons tout simplement fait appel au support Dell » précise M. Mégard. « Nous avons volontairement fait le choix d’un accompagnement minimum afin de découvrir les principales fonctionnalités de la solution par nous-mêmes, et faisons appel à MTI pour les questions à approfondir ou certains détails très pointus ».

Expérience utilisateurs et administrateurs : des résultats tangibles immédiats

Dès le déploiement et la mise en production, les premiers résultats sont ressentis par les utilisateurs, de façon spectaculaire : alors qu’en pleine charge, 45 secondes étaient préalablement nécessaires à l’ouverture d’une session Citrix, 20 secondes suffisent désormais, associées à une fluidité accrue de l’environnement de travail virtuel.

Pour l’équipe IT, les résultats sont également particulièrement tangibles : le cluster Nutanix 3 nœuds absorbe en effet 80 % de la charge de l’ancien cluster à 15 nœuds, tout en allégeant fortement l’infrastructure SAN existante, Nutanix utilisant ses propres disques SSD hautes performances.

« Au quotidien, la nouvelle infrastructure minimise très fortement les compétences et le temps nécessaires à l’utilisation et à la maintenance » s’enthousiasme l’Administrateur Réseaux et Système. « Là où des connaissances réseaux, serveurs ou encore virtualisation étaient indispensables, le caractère tout intégré de Nutanix réduit radicalement ces besoins ».

Une globalité qui permet aussi d’envisager sereinement l’évolution de la solution, qu’il s’agisse de gagner en performances ou de répondre à l’augmentation de l’usage : grâce à Nutanix, il suffit, au fil du temps, d’ajouter des nœuds, intégrant par définition à la fois la puissance et le stockage. Ce qui offre en outre l’avantage de la linéarité budgétaire d’une année sur l’autre.

Et c’est justement cette linéarité qui permettra au Centre Hospitalier de Mâcon, d’une part de concevoir rapidement un second cluster pour assurer la redondance de son infrastructure nouvelle créée, et d’autre part d’envisager, à l’horizon 2021, la mise en place du Groupement Hospitalier de Territoire et les besoins d’infrastructure qui en découleront nécessairement.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants