Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Le CERN fait confiance à Juniper Networks

décembre 2019 par Marc Jacob

Juniper Networks annonce que le CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) l’un des plus grands et des plus prestigieux laboratoires scientifiques du monde, a déployé les solutions réseau de Juniper pour renforcer la capacité de ses datacenters et de son réseau à s’adapter aux exigences croissantes de la recherche. Le CERN a déployé des switches Juniper Networks® QFX Series, Ethernet EX Series et évalue Tungsten Fabric afin de créer un réseau conçu pour le calcul haute performance.

La mission du CERN est de mieux comprendre le fonctionnement de l’univers. Le CERN, qui abrite le Grand collisionneur de hadrons (LHC) de renommée internationale, fait avancer les limites du savoir humain grâce à des percées dans la recherche en physique fondamentale. Le CERN a choisi Juniper Networks pour ses capacités de switching haute densité, dont la puissance est mise à contribution pour percer les mystères de l’univers.

Les expériences du LHC sont conçues pour observer jusqu’à 1,7 milliard de collisions proton-proton par seconde et produire un volume de données de plus de 7,5 téraoctets par seconde. Seuls certains de ces événements conduisent à de nouvelles découvertes, de sorte que le flux de données est filtré et réduit à un niveau gérable. Les systèmes de déclenchement et d’acquisition de données des expériences du LHC assurent le filtrage, la collecte et la surveillance de l’infrastructure des données. La gamme de switch de Juniper offre une connectivité à haut débit pour la collecte de données et la surveillance de l’infrastructure.

Le datacenter du CERN à Genève soutient tous ses projets scientifiques, ses expériences mais aussi ses systèmes administratifs, qu’il s’agisse de repérer les pentaquarks timides et les mésons charmés, de vidéoconférences quotidiennes ou de tâches administratives. Le réseau du datacenter supporte plus de 15 000 serveurs et 260 000 cœurs de processeurs. Il permet aux chercheurs du monde entier de recevoir les données des expériences du LHC à des fins d’analyse. Au cours des 12 derniers mois, 370 pétaoctets de données ont ainsi circulé sur le réseau.

Points importants :
• Pour préparer ses datacenters à la prochaine vague de découvertes scientifiques, le CERN a déployé le switch Ethernet QFX10008 de Juniper pour le nouveau réseau du datacenter. Le switch QFX10008 a répondu aux exigences du CERN en matière de connectivité et de densité de ports 100 Gbps pour supporter l’inévitable croissance du trafic. Le réseau principal peut évoluer de 40 Gbps à 100 Gbps.
• Le QFX switch offre une connectivité haut débit pour la collecte de données et la surveillance de l’infrastructure lors des expériences LHC. De multiples instances de routeurs virtuels avec différentes règles de service permettent différents types de trafic, tels que la gestion, le contrôle, les données, la surveillance et la simulation, améliorant la redondance, l’équilibrage de charge et l’efficacité du réseau.
• Le switch Ethernet EX9200 de Juniper, qui connecte 11 000 périphériques, prend en charge les opérations et les expériences du LHC, ainsi que les systèmes de surveillance et de sécurité. L’architecture permet un réseau robuste, fiable et évolutif.

L’automatisation a simplifié la configuration et l’administration des 400 routeurs et switches sur le campus du CERN. L’Open Source joue un rôle prépondérant pour répondre aux demandes de recherche des collaborateurs où qu’ils soient.

« Après l’électricité, le réseau est l’élément le plus important pour nous au CERN. Les physiciens ont besoin que les données de l’expérience soient transférées dans le datacenter où elles sont traitées et envoyées à nos partenaires dans le monde entier. Nous avons également des milliers d’employés qui ont besoin d’accéder au datacenter de recherche mais également à leurs mails et au Web. Donc, si le réseau ne fonctionne pas, le CERN ne fonctionne pas. Juniper a fourni le réseau qui supporte les opérations et les expériences du collisionneur, ainsi que son datacenter et son architecture. »
- Tony Cass, responsable du groupe Infrastructure informatique, CERN

« Juniper est très fier de travailler avec le CERN en mettant en place une automatisation dynamique et un réseau solide et en aidant l’organisation à se lancer dans la prochaine vague de découvertes scientifiques pour continuer à nous aider à comprendre notre univers mystérieux. »
- James Morgan, Vice-président, Ventes aux entreprises, EMEA Juniper Networks




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants