Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

La société SGS, basée à Genève, et l’Université technologique de Graz annoncent l’inauguration du Cyberlab SGS de Graz

septembre 2019 par Marc Jacob

La société SGS, basée à Genève, et l’Université technologique de Graz annoncent l’inauguration du Cyberlab SGS de Graz, un événement qui marque la création d’un Campus dédié à la cybersécurité et voué à devenir le pôle de référence mondial de recherche sur le sujet.

Frankie Ng, CEO du Groupe SGS, a rappelé que depuis l’annonce par SGS en février 2019 d’un investissement de plusieurs millions d’euros dans ce nouveau cyber campus, 2.500 nouveaux appareils connectés par seconde ont été connectés au réseau.

On comptera entre 50 et 200 milliards d’appareils technologique d’ici à 2025, depuis les plus petits microcontrôleurs jusqu’aux aux systèmes les plus complexes, comme les voitures ou autres infrastructures urbaines critiques (centrales nucléaires, conduits de gaz, pipelines). Tous les secteurs de l’industrie, les groupements d’intérêts, les gouvernements et même le grand public partagent les mêmes motivations : protéger ces appareils des vulnérabilités, et certifier ceux qui sont effectivement conçus, fabriqués et distribués selon un standard de sécurité commun. SGS, leader mondial de l’inspection, du contrôle, de l’analyse et de la certification, consacrera son nouveau Cyberlab de Graz à des projets de recherche, d’analyse et de certification en matière de cybersécurité.

L’inauguration du Cyberlab SGS de Graz intervient pendant la Graz Security Week, organisée par l’université technologique de Graz et Silicon Alps. Durant cette semaine, SGS a réuni des leaders de l’industrie et des régulateurs pour des sessions d’information dans le cadre de la feuille de route du Charter of Trust, et des échanges sur le marché et les questions réglementaires. De grands acteurs présents, parmi lesquels BSI, CCN, Siemens, IBM, Atos, NXP et Telekom. Les discussions ont surtout porté sur le Cybersecurity Act de l’UE, entré en vigueur fin juin 2019, qui attribue un mandat permanent à l’EU Agency for Cybersecurity (ENISA) avec un périmètre élargi. Plus spécifiquement, le Cybersecurity Act confère à l’ENISA le pouvoir de développer et de mettre en œuvre un cadre européen de certification de la cybersécurité.

En vertu de ce cadre, plusieurs catégories de produits technologiques, de processus et de services devront se conformer à des standards de sécurité et se soumettre à des méthodes d’évaluation communes. La certification par des tiers, comme le propose SGS dans son Cyberlab de Graz, sera non seulement le gage d’une plus grande confiance des consommateurs dans les produits TIC mais permettra aussi aux fabricants et aux fournisseurs de services de se conformer à des exigences de base pour apporter un minimum de garanties de fonctionnement en Europe.

Pour SGS, le Cyberlab de Graz n’est qu’une étape vers la concrétisation de son ambition à devenir le leader de l’analyse et de la validation de la cybersécurité. Cette année, l’entreprise a également annoncé un partenariat avec Swisscom, Vodafone et Microsoft, avec l’ouverture d’un centre de compétences IoT (Internet of Things) à Madrid.

Ce campus va permettre à SGS de jeter des passerelles entre la recherche, l’enseignement et la connaissance des menaces émergentes pour la cybersécurité, en lien direct avec les besoins réels de l’industrie. Les résultats des recherches de SGS seront libres de droits de propriété intellectuelle, tout comme les programmes d’étude et de formation.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants