Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

La protection des données : première priorité informatique des PME, selon Symantec

juin 2010 par Symantec

Symantec Corp. publie les résultats de son étude mondiale sur la protection des données dans les PME réalisée en mai 2010, auprès de 2152 cadres et décideurs informatiques de PME (de 10 à 499 salariés) dans 28 pays. Si l’étude montre une certaine prise de conscience des risques d’attaques et de pertes de données, elle met également en lumière les besoins d’éducation, d’information et de bonnes pratiques de la part de ces entreprises.

Les PME interrogées, dans le monde, au niveau EMEA et en France considèrent la perte de données et les cyber-attaques comme les principaux risques auxquels elles sont confrontées, devant la criminalité ordinaire, les catastrophes naturelles et le terrorisme. 77% des PME de la zone EMEA et 74% des PME françaises interrogées ont reconnu d’ailleurs avoir subi une attaque Internet. Lorsqu’elles réussissent, ces attaques représentent un coût moyen non-négligeable : 242.000 €.

Si 70% des entreprises interrogées considèrent les cyber-attaques comme importantes ou très importantes, des progrès sont encore à réaliser du côté de la protection des données-mêmes. 93% des PME Françaises interrogées ont cependant préparé un plan de reprise d’activité, un chiffre en forte progression par rapport aux études précédentes réalisées par Symantec. Cependant 33 % d’entre elles considèrent leur plan comme plutôt bon ou excellent, montrant ainsi un besoin en éducation et en accompagnement.

En France et en Europe, la perte de données stratégiques constitue une menace constante pour les PME. Si 71 % d’entre elles se déclarent plutôt ou extrêmement préoccupées par le risque de perte d’informations électroniques et 33 % ont déjà été victimes de la perte de données confidentielles ou propriétaires, 71% des PME de la zone EMEA déclarent avoir perdu un terminal (ordinateur ou téléphone portable) et elles ne sont que 28% à protéger leurs smartphones avec un mot de passe.

Parmi les priorités des PME, l’amélioration des compétences informatiques est citée par 68 % des entreprises comme leur préoccupation principale, suivie par l’amélioration du système de sécurité des ordinateurs qui est une priorité pour 67% des PME interrogées. La sauvegarde, la restauration et l’archivage des données est également cruciale puisque 62% des sociétés estiment que c’est l’une des principales activités à perfectionner.

« Les PME sont confrontées à une augmentation des risques pour leurs informations confidentielles, notamment les numéros de leurs comptes bancaires, de leurs cartes de crédit, ainsi que les fichiers contenant des informations sur leurs clients et leur personnel. Qu’il s’agisse d’une attaque par un logiciel malveillant, d’une panne de serveur ou d’un appareil mobile volé, une perte de données peut être très préjudiciable, voire fatale, pour une PME », explique Stéphane Gaillard, directeur des Ventes de Symantec. « Il y a un an, une enquête de Symantec a constaté qu’1/3 des PME ne disposait même pas de la protection antivirus la plus basique. Il est intéressant de voir que les PME françaises reconnaissent les risques auxquels elles sont confrontées et qu’elles prennent des mesures pour mieux protéger leurs données. »

Recommandations :

- Informer les employés : Il est indispensable d’énoncer des directives de sécurité Internet et d’informer le personnel sur la sécurité et les menaces les plus récentes. Une partie de cette formation doit être axée sur la nécessité de changer régulièrement de mot de passe et de protéger le matériel mobile.

- Préserver les données importantes de l’entreprise : Les PME sont exposées à des risques croissants dans ce domaine, il est donc crucial de sauvegarder ces données. Dans une PME, un seul vol de données peut être synonyme de faillite. Il est donc recommandé d’implémenter une solution de protection complète des données confidentielles, qu’il s’agisse de numéros de carte de crédit ou bien de fichiers concernant la clientèle ou les salariés.

- Implémenter un plan efficace de sauvegarde et de restauration : La protection des données ne se limite pas à l’installation d’une solution antivirus. La sauvegarde et la restauration sont un aspect primordial d’une protection complète des données. Les ordinateurs de bureau, les serveurs et les applications des PME peuvent ainsi fonctionner parfaitement en cas de perturbation, qu’il s’agisse d’une inondation, d’un tremblement de terre, d’une attaque virale ou d’une panne du système. Une simple panne peut être synonyme d’insatisfaction de la part de la clientèle et d’un arrêt du système couteux, qui peuvent se réveler catastrophiques pour l’entreprise.

- Protection de la messagerie et des ressources Web : En sélectionnant une solution de protection de la messagerie et des accès Internet qui réduit le volume des spams et les menaces liées à la messagerie, les PME protègent leurs informations confidentielles et peuvent consacrer davantage de temps à leur activité quotidienne. Les spams et les attaques de phishing exploitent l’actualité et appliquent des techniques de manipulation pour amener les utilisateurs à fournir des données personnelles telles que les numéros de leur carte de crédit et leurs coordonnées bancaires.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants