Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

La Chambre des Notaires de Paris, utilisateur au long cours des solutions Navista

novembre 2012 par Emmanuelle Lamandé

Métier particulièrement exigeant en termes de confidentialité et de sécurité informatique, le notariat a été pionnier dans le domaine de la dématérialisation. Dès 1995, grâce au développement de l’Internet, le notariat a été à l’initiative de projets novateurs visant à intégrer le numérique dans le quotidien des notaires, tant pour leurs échanges avec leurs confrères, leurs clients, les organismes de la profession qu’avec l’Administration. Dès l’aube des années 2000, la Chambre des Notaires de Paris a décidé de relier les études de Paris et de sa couronne via un réseau privé virtuel professionnel (VPN). Elle a fait appel pour cela aux compétences de la société Navista. Jacques Binard, Directeur des Systèmes d’Information de la Chambre, revient sur ce partenariat au long cours et précise en quoi il est aujourd’hui vital pour son activité.

"D’emblée, il faut se remettre dans le contexte et bien comprendre que nous faisions figure de pionniers, voire d’expérimentateurs lorsque nous avons demandé à Navista au début des années 2000 de nous aider à constituer un réseau privé via Internet. Nous avons été les premiers, à ma connaissance, à mettre en œuvre un réseau VPN reliant plusieurs centaines de points d’accès via des liaisons Internet classiques," se rappelle Jacques Binard. "Cela nous a donné d’emblée une flexibilité totale car nous n’étions de fait pas dépendants d’un seul opérateur, comme c’était le cas dans les réseaux d’alors héritiers de Transpac. Nous avions à cœur de laisser la liberté de choix de leur opérateur aux notaires. Les études notariales, dont l’effectif peut varier d’une à plusieurs centaines de personnes, n’ont pas forcément en effet les mêmes besoins en matière de connectivité, de débit ou de points d’accès. Navista a développé une offre sous forme d’abonnement, claire, très facile à déployer et garantissant à chacun un même niveau de sécurité."

La Chambre des Notaires n’a pas créé un mais trois réseaux privés avec l’appui de Navista. Le premier réseau donne un accès via une plate-forme régionale de services aux applications métier, ce qui facilite le télétravail. Le deuxième est une passerelle qui permet d’accéder à la plate-forme de service au niveau national. Le troisième donne accès aux services de Zscaler, un opérateur de sécurité qui permet à toutes les études, quelle que soit leur taille, de bénéficier d’un niveau de sécurité d’accès au Web (filtrages de contenus, antivirus, antimalwares, antispywares...). Ce troisième réseau permet à chaque étude de définir ses propres règles d’usage sur l’Internet comme de déterminer des plages horaires pour l’accès aux réseaux sociaux ou médias en ligne.

"Nous tenons à indiquer que la certification ANSSI de la solution de cryptage Navista est un critère auquel nous sommes très sensibles, elle est un élément fondamental pour construire la confiance et Navista est sans doute l’un des rares opérateurs, si ce n’est le seul, à l’avoir obtenue," remarque Jacques Binard.

Jacques Binard renchérit : "Aujourd’hui, une étude notariale ne peut pas fonctionner si elle n’est pas connectée, et surtout bien connectée. Le développement de nos réseaux a accompagné l’évolution de nos pratiques professionnelles et il est aujourd’hui impensable de dissocier la création d’une étude de son accès aux services en ligne. Navista a donc participé activement à la modernisation de nos métiers et nous accompagne au quotidien dans l’évolution de nos pratiques et de nos besoins."

Plus de dix ans après le premier réseau, la Chambre des Notaires de Paris a connecté 10 000 postes aux VPN, lesquels sont disséminés dans 450 études. Elle enregistre également 600 utilisateurs en télétravail. Navista, pour sa part, a délivré 500 boîtiers de télétravail aux études et un ensemble de concentrateurs VPN pour l’interconnexion aux plates-formes de services du Notariat. "Toutes les études de la région parisienne sont connectées, nous avons sur ce point atteint le seuil de maturation," précise Jacques Binard. "Au fil du temps, nous nous sommes équipés d’un gestionnaire de réseaux très performant, qui nous permet de vérifier l’état du réseau en temps réel, d’agir si quelque problème apparaît, de pousser les mises à jour de nouvelles règles sur les boîtiers en un clic, ou d’ouvrir ou fermer un service à la demande."

" Aujourd’hui, nous observons que la messagerie électronique est le service le plus utilisé sur nos réseaux. Nous avons développé, entre autres, « l’Espace Notarial », un service de partage de dossiers en ligne entre notaires et clients, un service de Dépôt électronique qui permet au notaire d’être séquestre des données sensibles de ses clients. Les évolutions sont inéluctables, aussi, nous devons coordonner et éprouver la solidité et la fluidité de nos réseaux. Navista aura sans conteste un rôle à jouer, d’une part pour garantir la solidité et la cohérence des réseaux, et d’autre part, dans son rôle de partenaire, pour proposer des solutions adaptées, en phase avec notre vision," indique Jacques Binard. "Parmi les autres grands axes de développement, citons notamment l’archivage à valeur probante, la Télésauvegarde ou l’expérimentation d’un Cloud privé, des chantiers qui nécessiteront toujours et encore un réseau performant et d’une fiabilité sans faille, alliant qualité de service et priorisation de flux. Je tiens également à signaler que Navista a toujours réussi, tout au long de ces années, à tisser avec les études une véritable relation de proximité, grâce à une disponibilité et une capacité de réaction vraiment remarquables."




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants