Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

LINAGORA avec Reporters Sans Frontière pour défendre la Liberté de la presse

décembre 2012 par Marc Jacob

Reporters Sans Frontières a lancé le 27 novembre sa plate-forme de diffusion de contenus « We Fight Censorship ». LINAGORA, via un mécénat d’entreprise, a mis à la disposition de ce projet complexe et extrêmement sécurisé toute l’expertise technique de ses équipes pour élaborer une plate-forme reposant sur des standards Open Source.

Pour Alexandre ZAPOLSKY, PDG de LINAGORA, il était normal que son entreprise, leader historique du logiciel libre en France, soit aux côtés de RSF sur ce projet : « Lorsqu’on défend depuis 12 ans, comme LINAGORA, les valeurs de l’Open Source, il est normal d’accompagner les combats en faveur de la liberté de la presse et contre la censure. Je suis très fier que nous ayons pu accompagner Reporters Sans Frontière pour développer « We Fight Censorship ». Je suis aussi très fier des développeurs de LINAGORA qui ont mis toute leur expertise technique au service de ce magnifique projet ».

« WE FIGHT CENSORSHIP » UN SITE POUR COMBATTRE LA CENSURE

L’abri anti-censure, Wefightcensorship.org, était très attendu et a reçu de nombreuses félicitations de la presse lors de son lancement. Ce site permet la publication, dans leur version originale, d’articles censurés ou interdits. Une très belle initiative de RSF pour la défense de la liberté de l’information.

Cet « abri virtuel », permet aux internautes de proposer, de manière anonyme, des contenus sanctionnés par la censure ou interdits de publication. RSF vérifie scrupuleusement les données envoyées avant la publication et fournie également la contextualisation, et la traduction, nécessaires au grand public.

De plus, la plate-forme référence des bonnes pratiques de la sécurité numérique regroupées dans un « Kit de Survie Numérique ». On peut y trouver les modes d’emploi pour des outils comme Virtual Private Network (VPN), PGP (le protocole pour chiffrer des emails) ou TOR (réseau de tunnels virtuels).

UN CHALENGE DE TAILLE POUR UN PROJET HUMAIN !

C’est un projet d’une grande envergure et d’une importance extrême qui a nécessité plusieurs mois de travail et de réflexions. Conçu uniquement avec les logiciels Open Source tel que LinShare, Drupal, Postgres ou Apache, ce site est ultra-sécurisé, pour garantir l’anonymat des internautes. Il est par ailleurs facilement duplicable.

« LINAGORA a été sollicitée pour concevoir l’architecture et la sécurité de l’abri anti-censure. Les différentes menaces auxquelles sont exposés des sites web ont été prises en compte, et nous avons mis en place des réponses appropriées sur chaque périmètre. L’accent a été mis sur l’anonymat des utilisateurs, la protection des données et la simplicité de réplication des miroirs. Et je pense que nous avons réussi le pari », témoigne William Bonnet, le Directeur Technique de LINAGORA. « L’architecture prend en compte dès sa conception la compromission et la perte de nœud. L’authentification des acteurs, et le chiffrement des données sont omniprésents »

UN PROJET PERFECTIONNÉ AVEC LES HACKERS

Et si William Bonnet est très confiant dans ses propos, c’est parce que le site a été testé par les hackers en juillet 2012 lors du Hackaton organisé par RSF.

« Ce Hackaton nous a permis de faire tester la sécurité de l’abri et de remonter les failles qui ont été corrigées pour la version en production. Nous en sommes très reconnaissants à tous les participants et en particulier aux hackers de Telecomix. Nous soutenons cette communauté avec qui nous travaillons depuis plusieurs mois et avec qui avons réalisé des tests d’une complexité extrême ! », ajoute William Bonnet.

Preuve que LINAGORA entretient des relations très riches avec certaines communautés, viviers indispensable à la vitalité de l’Open Source.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants