Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

LANDesk : l’informatique verte, nouveau challenge pour les DSI

mars 2008 par Emmanuelle Lamandé

Aujourd’hui, les entreprises IT se tournent vers le Green en prenant conscience de leur implication sur l’environnement. L’informatique verte n’est pas simplement une tendance, mais une responsabilité incontournable, c’est pourquoi LANDesk Software propose une solution qui permet de gérer l’alimentation électrique intégrée du parc de postes de travail au sein d’une entreprise.

L’étude Gartner 2008 sur les 10 technologies stratégiques annonce la multiplication des régulations et contrôles de qualité dans les centres de données pour déterminer l’impact de ces dernières sur l’environnement en terme d’émission de carbone. Plusieurs contraintes obligent donc les décideurs informatiques à renforcer leurs démarches vers l’informatique verte. Ces dernières vont devoir changer leur vision du marché. Un marché qui dorénavant va sur le chemin pro-actif de l’environnement. L’infrastructure doit ainsi correspondre à certains standards écologiques, ce qui implique une modification en termes de gestion et de coûts dédiés au matériel informatique, au sein des entreprises.

Une étude menée par l’agence américaine pour la protection de l’environnement (EPA) et par le ministère américain de l’énergie estime que chaque moniteur qui utilise le mode veille à faible consommation d’énergie permet de réduire les coûts d’énergie de 10 à 30 dollars, soit de 5 à 20 euros. De plus, chaque ordinateur fonctionnant dans ce même mode permet de réaliser entre 15 et 45 dollars d’économies (entre 10 et 30 euros). Soit une économie totale potentielle pouvant atteindre 75 dollars par an et par système (environ 50 euros). Et cela ne concerne que les économies de coût. Les économies d’énergie, et donc la réduction de la pollution, peuvent également être importantes.

Lorsque la gestion de l’alimentation électrique s’applique à 2500 systèmes (ordinateur avec un moniteur), les économies sont conséquentes, surtout lorsque l’on sait que le coût moyen national américain d’un kilowatt-heure (kWh) est de 7,1 cents de dollars (soit 5 centimes d’euros).

LANDesk propose une solution qui permet de gérer l’alimentation électrique de manière globale ou individuelle, pour chaque poste. Cette fonctionnalité de gestion de l’alimentation électrique ainsi intégrée garantit la conformité aux stratégies d’utilisation de l’alimentation, définie au préalable, et permet le contrôle depuis la console d’administration LANDesk. La mise en place de la solution est simple et surtout permet des résultats immédiats.

Une fois la stratégie définie, elle est automatiquement appliquée sur les systèmes administrés, sans autre intervention. Il est toujours possible de contourner une stratégie si cela s’avère indispensable, par exemple pour empêcher la mise en veille d’un système lors d’une présentation. Par ailleurs, le rétablissement de la fonctionnalité de gestion de l’alimentation se fait automatiquement, en cas d’oubli. La solution permet d’assurer que la stratégie sera appliquée dans tous les cas.

Ainsi, l’application d’une stratégie de gestion de l’alimentation électrique permet de consommer moins d’énergie et contribue à réduire la pollution. La fonctionnalité de gestion de l’alimentation électrique intégrée aux solutions LANDesk peut s’utiliser avec LANDesk Management Suite, LANDesk Security Suite et LANDesk Patch Manager via LANDesk Updates, définition CF000001. Les options d’alimentation électrique portent sur l’utilisation de l’alimentation pour le moniteur et sur les disques durs.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants