Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

L’opérateur public Djibouti Télécom se raccorde aux points d’échanges France-IX de Paris et Marseille

août 2017 par Marc Jacob

France-IX, fournisseur de services de peering Internet en France, annonce que l’opérateur national Djibouti Télécom, est désormais connecté à ses points d’échange parisiens et marseillais. Par le biais de ce contrat, Djibouti Télécom a d’ores et déjà accru la performance et diminué la latence de son réseau IP. L’opérateur est également en mesure d’accéder à d’autres réseaux français et internationaux pour échanger du trafic directement avec ces derniers mais aussi avec de nombreux fournisseurs de contenus.

France-IX est le premier fournisseur de service de peering Internet en France ; sa plateforme interconnecte plusieurs centaines d’opérateurs de télécommunications, de fournisseurs de services, ainsi que des réseaux de distribution de contenu (CDN) forts d’un trafic significatif en France. Cette activité améliore l’accessibilité et la latence du trafic Internet échangé entre ses membres, et augmente ainsi la performance globale d’Internet pour tous les utilisateurs. En outre, elle permet aux membres d’échanger différents types de services à valeur ajoutée sur la base d’une infrastructure réseau optimisée.

Pour les clients des services de transit IP de Djibouti Télécom, le raccordement avec France-IX ouvre en effet une route alternative et leur permet ainsi d’optimiser leur trafic. Sur certaines destinations, il raccourcit également de manière conséquente la distance que parcourent les données, réduisant d’autant les temps de réponse. Pour les communautés existantes de France-IX à Paris et Marseille, ce raccordement ouvre la voie vers de nouveaux réseaux africains, et leur permet d’offrir un accès à leurs réseaux IP dans des conditions techniques plus satisfaisantes. C’est notamment le cas pour les fournisseurs de IaaS, PaaS et d’autres services cloud basés en Europe, pour qui la qualité de la connexion entre leurs infrastructures et les utilisateurs finaux est primordiale.

Pour les utilisateurs du réseau de Djibouti Télécom, l’accord favorise une amélioration notable de la qualité de service et un accès plus rapide et plus stable à de nombreux contenus, notamment francophones.

“ Djibouti Télécom est l’opérateur télécom public de la République de Djibouti. Depuis quelques années, la société a su tirer activement parti de son implantation géographique avantageuse, de la stabilité du pays et de son infrastructure moderne. Pour Djibouti Télécom qui bénéficie de l’accès aux nouveaux câbles sous-marins Asia-Africa-Europe 1 (AAE-1) et South East Asia–Middle East–Western Europe 5 (SMW-5), en complément de ses accès existants via Europe-India-Gateway (EIG) et Seacom, Marseille est devenue une destination naturelle", explique Mohamed Assoweh Bouh, Directeur général de Djibouti Télécom. "Cet accord bénéficiera non seulement à nos clients finaux, mais aussi à un certain nombre de fournisseurs de services et d’opérateurs de réseau africains, situés en Éthiopie, en Somalie, au Yémen, à Madagascar, Maurice et les Seychelles, qui utilisent Djibouti Télécom comme un hub. "

"Cet accord avec Djibouti Télécom est une étape décisive dans l’entreprise qui consiste à accompagner la transformation numérique de l’Afrique de l’Est. Djibouti Télécom a choisi une capacité de 10G pour Paris et Marseille. France-IX observe l’adhésion grandissante de membres issus des territoires africains dans les deux villes et Djibouti Télécom devient le premier membre dont le siège se situe sur le continent africain à se connecter dans les deux villes en même temps", conclut Simon Muyal, Directeur Technique chez France IX.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants