Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

L’équipe Security Response de Symantec apporte des preuves essentielles au démantèlement d’un réseau international de cybercriminels

décembre 2016 par Symantec Security Response

Symantec Corporation révéle les résultats de sa participation à une enquête qui a duré dix ans et qui a aidé à mettre au jour une organisation cybercriminelle internationale surnommée « Bayrob ». L’intelligence collectée et analysée par Symantec a permis une opération du FBI qui a conduit à l’arrestation de trois cybercriminels en Roumanie. Ce groupe est accusé d’avoir volé 35 millions de dollars à des internautes par le biais d’enchères automatiques truquées, de fraudes à la carte bancaire et d’intrusions informatiques.

Grâce à ses recherches, Symantec a révélé plusieurs versions du malware créées par Bayrob, collecté des données de renseignements utiles et surveillé l’évolution du groupe, de la fraude en ligne à la mise en place d’un réseau de plus de 300 000 bots pour générer des cryptodevises. Au fil du temps, l’équipe de recherche de Symantec a acquis une grande connaissance technique des opérations de Bayrob et de ses activités frauduleuses, comme le recrutement de « mules » pour véhiculer l’argent dérobé.

« L’équipe du Security Response de Symantec chargée de recueillir les renseignements qui ont aidé le FBI a une expérience inégalée en matière de détection des cybercriminels et de leurs méthodes furtives », a déclaré Michael Fey, PDG de Symantec. « Avec les télémétries conjuguées des réseaux de surveillance des menaces de Symantec et de Blue Coat, qui permettent de détecter 500.000 nouvelles menaces chaque jour, nous pensons continuer à contribuer au succès de ce type d’opérations. »

Depuis 2007, Symantec a effectué une analyse permanente des vecteurs d’infection, des programmes malveillants et des méthodes d’exploitation, et a recueilli des informations sur les victimes du groupe. Grâce à ces investigations et contre-mesures déterminantes, l’agence fédérale américaine et les autorités roumaines ont pu constituer le dossier nécessaire à l’arrestation des trois membres principaux de Bayrob.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants